betgrw

Nikolaj Ehlers est sur le marché, selon un ancien DG

Plus les jours passent, plus l’avenir de Nikolaj Ehlers à Winnipeg est incertain.

Il y a quelques jours, un journaliste de The Athletic écrivait dans un papier qu’il voyait l’attaquant être échangé. Mon collègue Marc-Olivier Cook a résumé la situation.

Mais plus tôt aujourd’hui, Neil Smith, un ancien directeur général, en a rajouté. Il dit que l’attaquant est sur le marché des transactions et que Winnipeg a même offert Ehlers aux Hurricanes.

Celui qui a dirigé les deux équipes new-yorkaises de 1989 à 2000 (Rangers) et 2006 (Islanders) a également affirmé qu’il est difficile de penser que la Caroline n’est plus intéressée. La troupe de Rod Brind’Amour a plusieurs gros noms qui deviendront agents libres après la saison et gageons qu’elle ne pourra pas garder tout le monde.

Teuvo Teravainen, Jake Guentzel, Jordan Martinook, Brady Skjei et Brett Pesce deviennent tous des agents libres sans restriction. Il ne faut pas oublier que Martin Necas sera aussi un agent libre, mais avec restriction, lui.

Quant à Ehlers, bien qu’il ait une clause de non-échange (le Danois peut soumettre une liste de 10 équipes auxquelles il ne veut pas être échangé), il a un contrat d’une valeur de six millions de dollars annuellement jusqu’à la fin de la saison 2024-2025.

En 82 matchs cette saison avec la formation du Manitoba, l’ancien des Moosheads a récolté 61 points, dont 25 buts.

À 28 ans, il pourrait intéresser plusieurs formations, dont le Canadien. C’est exactement le genre de joueur (talentueux) que Kent Hughes aime acquérir durant l’entre-saison. Il n’est pas aussi jeune que Kirby Dach et Alex Newhook, mais son acquisition accélèrerait la reconstruction, sans aucun doute. Toutefois, je l’ai déjà mentionné, il ne lui reste qu’une saison à son contrat. Je ne vois pas le DG montréalais se départir du choix des Jets et un espoir/choix pour une seule saison d’Ehlers.

Chose certaine, le dossier de l’attaquant sera à surveiller cet été.

En rafale

– Victoire du Canada.

– La fois où Jean Béliveau aurait pu être un membre des Sharks. [La vie est une puck]

– Excellent texte.

– Jeremy Colliton refuse un contrat de deux ans à Vancouver.

– Bon.

– À noter.

PLUS DE NOUVELLES