betgrw

Natif du Minnesota, Bobby Brink est laissé de côté devant parents et amis

Ceux et celles qui ne sont pas intéressés par le match du Rocket ce soir, je vous conseille de syntoniser le match Wild-Flyers à TVA Sports.

Pourquoi? Parce que Marc-André Fleury sera d’office devant la cage du Wild. Avec une victoire, le Québécois dépasserait Patrick Roy au chapitre des victoires dans la LNH. Les deux cerbères sont présentement à 551 victoires.

Martin Brodeur est encore bien loin avec 691 victoires, lui.

Et si pour une raison ou une autre, vous vouliez voir Bobby Brink jouer, changez vos plans : il ne sera pas là.

Même s’il est natif du Minnesota, il sera laissé de côté devant famille et amisClassique Torts.

Et y’a du monde à messe pour le soutenir.

L’entraîneur controversé s’est expliqué et on a beau pas l’aimer, il a raison. C’est la LNH et si un joueur connaît des moments plus difficiles, il ne sera pas récompensé. C’est encore plus vrai quand le joueur en question ne s’est pas encore établi et qu’il n’a que 22 ans.

Tortorella a souligné qu’il ne peut pas toujours regarder quand les parents d’un certain sont dans les estrades.

C’est l’un des aspects de la game que les jeunes doivent passer au travers. – John Tortorella

Torts aurait voulu que ses parents le voient jouer, mais cela a donné de cette façon, malheureusement. En 36 matchs cette saison, Brink a récolté 18 points.

À ses cinq derniers matchs, le jeune attaquant n’a pas récolté de point, ce qui peut expliquer la décision du coach de le laisser de côté.

Peut-être que l’explication officielle du pilote est fausse et que ceci est la vraie raison de sa présence dans les estrades, hehe :

PLUS DE NOUVELLES