Montréal, remplis ton stade! | Bernier en rouge?

Joey Saputo semble vraiment avoir adouci son caractère, à tout le moins publiquement.

Au moment où le propriétaire annonce injecter 3 millions de dollars dans le Stade Saputo pour améliorer l’expérience client, on apprend également (ou surtout ?) qu’il reste encore plus de 5000 billets à vendre pour samedi prochain.

Oui, peut-être qu’agrandir l’espace des coursives, ajouter des télévisions ou préparer des menus vegan ne répondent pas aux priorités de tous, en tous cas pas les miennes, mais il reste que c’est un énième commitment à Montréal que Saputo fait en réinvestissant dans l’équipe, dans les infrastructures. Et on ne parle même pas de l’autre investissement encore à venir, Blerim Dzemaili…

Comme plusieurs, j’aurais préféré un nouveau gazon chauffé qui permettrait de jouer à l’année sur le Stade Saputo. Après tout, on a vu des matchs sous la neige à Vancouver et au Minnesota cette saison, personne n’en est mort. J’aurais même bien aimé un toit, surtout si ça permet à tous les plus frileux de venir plus souvent au stade même s’il annonce quelques millimètres de pluie…

Au final, le Stade Saputo est un beau stade, encore assez neuf, et ce qui importe le plus demeure l’équipe qui évolue sur le terrain. Cette équipe a démontré pouvoir se rendre en prolongation de la finale de l’est, à tous juste quelques buts ou quelques gestes d’une MLS Cup où tout devient possible.

Alors, Montréal. Comment expliquer que par un samedi après-midi, avec des joueurs magiques comme Piatti et/ou Ballou, contre une équipe talentueuse comme celle d’Atlanta United, sans même aucun conflit d’horaire avec Canadien en séries… le stade n’est toujours pas plein? Il est rendu calme, le Joey, car à sa place ça m’aurait mis dans tous mes états.

Si l’Impact avait déjà une ou deux victoires en poche, peut-être que cette discussion n’en serait même pas une, mais il reste que j’aimerais voir des Montréalais mieux supporter leur équipe, inconditionnellement. L’Impact n’a pas gagné, mais a obtenu des résultats honnêtes et, surtout, quelques performances qui laissent présager de bons résultats prochainement.

Montréal, je t’ai souvent défendu lorsqu’on te traitait de «ville d’un seul sport», mais tu commences à me faire douter.

N’oubliez pas, déjà, tout le chemin parcouru.

TEAM CANADA
Justement, certains l’ont peut-être déjà oublié, mais l’Équipe Canada senior viendra à Montréal, au Stade Saputo de surcroît, le 13 juin prochain. Un match amical, contre le Curaçao, rien pour exciter qui que ce soit…

Si l’Impact a de la difficulté à remplir son propre stade, disons que j’ai un peu peur pour ce match de l’équipe canadienne. Je doute que les billets se vendent comme des petits pains chauds. Ça risque d’être le genre de billets qui pourraient se vendre à la toute dernière minute, par exemple si le nouveau sélectionneur Octavio Zambrano décidait de sélectionner… Patrice Bernier et Ballou Jean-Yves Tabla!

Le sélectionneur se dit ouvert à l’idée, lui qui a mentionné en entrevue à Loin de s’en foot! qu’aucun joueur n’était trop vieux pour être sélectionné, tant qu’il avait quelque chose à apporter sur le terrain et/ou dans le vestiaire. On connaît les qualités de leader de Bernier, et il prouve cette saison qu’il peut encore en donner sur le terrain.

Il reste le problème Ballou, au sens où celui-ci n’a toujours pas pris la décision de jouer pour le Canada ou pour la Côte d’Ivoire au niveau national. Si le Canada l’a accueilli et lui a permis de se développer au niveau foot, un certain Didier Drogba bénéficie de quelques bons arguments pour l’attirer sur le continent africain… Mais bon, si je ne m’abuse, une sélection pour un match amical n’implique pas nécessairement une décision définitive de la part de Ballou. Si cela se confirme, on pourrait bien le voir le 13 juin prochain avec un chandail rouge.

Disons que ces deux sélections, avec le québécois Samuel Piette et un Maxime Crépeau, par exemple, pourraient favoriser la vente de billets…

Est-ce qu'on va revoir Patrice Bernier en rouge?
Est-ce qu’on va revoir Patrice Bernier en rouge?

Mais pourquoi ce match serait important, au final? L’Impact avant tout, non?

Oui, j’aurais tendance à me ranger sous cet avis. Mais une annonce survenue plus tôt cette semaine change quelque peu la donne.

Vous l’avez assurément vu, le Canada en association avec le Mexique et les États-Unis ont déposé un dossier afin de recevoir la Coupe du Monde de soccer 2026 dans leurs trois pays. Après le Qatar et la Russie, il y a de bonnes chances que la FIFA laisse tomber les oligarques plein les poches pour une édition et accepte de tenir l’événement en sol occidental.

Tel qu’annoncé pour le moment, 10 matchs auraient lieu au Canada, 10 également au Mexique et les 60 autres seraient aux États-Unis, où se dérouleraient également tous les matchs éliminatoires à partir des quarts de finale. Décevant pour le Mexique, mais le Canada se trouve heureux d’avoir ne serait-ce qu’un seul match.

Le truc, c’est que Soccer Canada n’a toujours pas annoncé quelles villes accueilleraient les rencontres. Montréal n’a jamais été un choix de premier plan pour l’équipe nationale, mais l’arrivée de l’Impact en MLS change la donne, et disons qu’une bonne impression des partisans et de l’accueil montréalais le 13 juin prochain ne ferait certainement pas de tort. Oui, 2026 est encore loin, mais il n’y aura pas 1000 occasions de convaincre et d’inspirer les instances canadiennes.

Montréal est capable, 3 ans de suite, de regrouper près de 100 000 personnes au Big O pour voir les Blue Jays de Toronto en présaison. Est-ce que Montréal peut remplir le Stade Saputo pour l’équipe nationale, considérant que ça pourrait aider à recevoir des matchs de coupe du monde?

On se voit au Stade le 13 juin.

DANS L’ABRI
– Bonne fête Blerim! Vivement le mois de mai… Déjà 31 ans, quand même.

– Nacho Piatti devrait, comme prévu, être de retour au jeu samedi prochain. Qui de Ballou ou d’Oduro serait alors à droite? Vous savez ce que j’en pense, mais bien hâte de connaître les plans de Biello. On pourrait également voir Marco Donadel, si la contestation fonctionne…

– Toutefois, Germaine Jones n’a pas été averti par la ligue pour son magnifique jeu d’acteur vendredi dernier… Hollywood gagne encore! 

– Une autre bonne raison de se procurer des billets pour samedi prochain !

– Le père du gardien des Red Bulls, Luis Robles, qui défend et encourage son fils sur facebook, priceless!
Capture d’écran 2017-04-12 à 11.07.38

– Patrice Bernier sera papa pour une 3ème fois!

N’hésitez pas à commenter et suivez-moi sur Twitter et Facebook.

ALLONS!

PLUS DE NOUVELLES