betgrw

Mike Commodore vient d’insulter pour la Xe fois Mike Babcock sur Twitter

Mike Commodore a fait parler de lui à Montréal pour ses jokes publiques à l’endroit de Nathan Beaulieu et pour ses fameux #PackYourShit sur Twitter.

Mais avant ça, il a été un joueur de la LNH. Il s’est promené beaucoup durant ses 11 ans passées dans le circuit Bettman.

En 2011-12, il a disputé 17 rencontres avec les Red Wings de Detroit. Pas 82… 17! Il a été échangé en cours de saison au Lightning de Tampa Bay.

Qui était son coach à Detroit? Mike Babcock! Et force est de constater que le courant n’a pas très bien passé entre les deux hommes.

En décembre 2013, Commodore avouait avoir fait une erreur en allant jouer pour Mike Babcock (1 an / 1 million $), à Detroit, même si son feeling lui disait qu’il ne devait pas y aller. Il a avait même dit à Ken Holland qu’il ne trustait pas Mike Babcock lorsqu’il a reçu son offre…

Commodore se souvenait que Babcock ne lui avait pas donné une chance à Anaheim, alors qu’il avait connu un bon camp.

Tout un personnage…

Il n’a pas apprécié être scratché même si l’équipe perdait… Ou encore être utilisé 3 minutes par rencontre (et devoir être le cheerleader de Nicklas Lidstrom le reste du temps).

Holland a alors obligé Babcock à utiliser Commodore… Et il l’a échangé par la suite, se sentant mal envers le défenseur. C’est du moins la version de Commodore.

En 2015, Commodore a critiqué/ramassé/insulté Babcock sur Twitter. Solidement…

Il l’a même comparé à Hitler, rien de moins… Le traitant d’arrogant et de « piece of sh*t ».

Un an plus tard, Commodore est revenu à la charge. Il a traité Babcock de biggest piece of shit de la planète… Créant aussi le hashtage #FuckBabs.

Le mois dernier, Commodore s’est aussi réjoui de voir Babcock ne PAS remporter le trophée Jack-Adams.

Eh bien, sachez que Mike Commodore est revenu à la charge la nuit dernière.

Le gestionnaire du compte Twitter d’une compagnie de vêtements de hockey a tweeté une photo de Babcock alors qu’il jouait pour McGill… Ajoutant qu’il n’aurait pas cherché le trouble avec Babcock à cette époque là.

Il n’en fallait pas plus pour que Mike Commodore ajoute qu’il aurait battu cette pièce de m*rde (avec son fameux #FuckBabs).

Non! Il ne faudrait pas que ces deux hommes se retrouvent dans la même pièce ou qu’ils soient invités au même party

Comme je ne crois pas que m’inviter au même party qu’Enrico Ciconne ou Andrew Berkshire soit une super bonne idée non plus!

PLUS DE NOUVELLES