Michel Therrien : « Sheldon Keefe a fait quoi de plus que Dominique Ducharme? »

Mercredi dernier, les Devils du New Jersey ont annoncé l’embauche de leur nouvel entraîneur-chef : Sheldon Keefe.

Lindy Ruff n’a pas réussi à convaincre la direction du New Jersey de le garder comme entraîneur en chef, après des résultats décevants.

Keefe, lui, a été congédié par les Maple Leafs de Toronto le 9 mai dernier, mais n’a pas eu à attendre bien longtemps avant de se trouver du boulot.

Le changement d’entraîneur au New Jersey ne peut que faire du bien à cette jeune équipe talentueuse qui ne performe pas à la hauteur des attentes.

Ça n’a vraiment pas été long avant que Keefe reçoive un appel des Devils et Michel Therrien se demande pourquoi d’autres entraîneurs doivent attendre aussi longtemps avant de retourner derrière le banc.

Il trouve d’ailleurs que Dominique Ducharme a bien plus prouvé ce qu’il peut faire avec une équipe, et affirme que ce dernier a connu du succès dans les séries éliminatoires, contrairement à Keefe.

C’est ce qu’il a mentionné lors de l’émission JiC à TVA Sports :

« Ce qu’on reproche à Keefe, c’est de ne pas avoir de succès durant les séries éliminatoires. Un gars comme Dominique Ducharme, il en a eu, du succès dans les séries éliminatoires. » – Michel Therrien

En effet, lors de sa première année derrière le banc du Canadien de Montréal, Ducharme a amené le club en grande finale de la Coupe Stanley.

Il en a fait bien plus avec un club bien moins nanti que celui des Maple Leafs, et ce, en beaucoup moins de temps.

Ducharme a dû attendre plus d’un an avant de se trouver un poste d’entraîneur adjoint avec les Golden Knights…

Dans l’émission de JiC, Michel Therrien voulait parler de l’historique des entraîneurs-chef du Tricolore et c’est là qu’on réalise que les anciens coachs du CH ont beaucoup de misère à se trouver un nouveau boulot.

En tout cas, pas aussi rapidement que Keefe.

« C’est un bon coach (Ducharme), il est passé par le programme d’Hockey Canada et on dirait qu’il est comme oublié. Et ça, ça vient me chercher. Autant ça peut être prestigieux de diriger le Canadien de Montréal, autant ça peut être le cimetière de ta carrière. » – Michel Therrien

En se fiant au tableau ci-dessous présenté à l’émission, on constate que c’est assez triste.

(Crédit: Émission JiC)
(Crédit: Émission JiC)

Seulement deux entraîneurs-chef du CH depuis 1995 ont été réembauchés immédiatement après leur congédiement : Claude Julien en 2006 et Jacques Demers en 1995…

Incroyable, quand même.

Therrien a poursuivi sur sa lancée en mentionnant que c’est la même chose pour les anciens DG du Canadien.

On n’a qu’à penser à Marc Bergevin, qui a été en poste pendant 10 ans, en plus d’atteindre la finale de la Coupe Stanley en 2021 (et presque une deuxième fois en 2014, si Carey Price ne s’était pas blessé).

C’est la même chose avec Serge Savard et Bob Gainey.

L’ancien entraîneur du CH a tenu à préciser que de coacher le Tricolore, c’est une expérience hors du commun.

« J’ai été chanceux de le coacher deux fois, ce club-là. Tu apprends à gérer ce qui se passe sur la patinoire et à l’extérieur, à travailler avec les médias, comment te comporter. C’est une école extraordinaire et on dirait qu’au contraire, ça nuit plus que d’autre chose. » – Michel Therrien

Là-dessus, on n’a pas le choix d’être en accord avec Therrien.

Montréal est vraiment une belle ville de hockey et travailler pour le club ne devrait pas te nuire lorsque tu dois te trouver un autre boulot.

En rafale

Le Québécois tente de reprendre où il avait laissé lors du dernier match.

– À lire.

– Alphonso Davies avec Kylian Mbappé?

PLUS DE NOUVELLES