Matthew Tkachuk espère qu’il n’y aura pas d’alarme de feu à son hôtel à New York

Hier soir, deux équipes ont franchi une grosse étape des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey, en atteignant le carré d’as.

Les Stars de Dallas et les Panthers de la Floride (les deux équipes que je vois en finale, en passant) sont officiellement sortis de leur division à titre de gagnant.

Les deux équipes sont donc rendues à mi-chemin, alors qu’elles se sont rapprochées à seulement huit victoires de la Coupe Stanley.

Du côté des Stars, on ne sait toujours pas si ces quatre premières victoires devront être obtenues face aux Oilers d’Edmonton ou aux Canucks de Vancouver.

Mais du côté des Panthers, on sait déjà qu’ils affronteront les Rangers de New York en finale de conférence, et ce, à partir de mercredi à compter de 20h à New York.

Les deux premiers matchs de la série auront lieu au Madison Square Garden, là où l’ambiance sera d’autant plus folle.

Matthew Tkachuk lui-même n’en revient pas qu’il jouera en finale de conférence au Madison Square Garden.

Cependant, il espère que son hôtel à New York ne fera pas sonner l’alarme de feu, comme ce fut le cas à Boston hier.

Comme je l’ai expliqué hier, l’alarme de feu a éclaté en pleine sieste des joueurs des Panthers à leur hôtel, ce qui les a clairement dérangés dans leur préparation d’avant-match.

Il y a clairement quelque chose de louche dans tout cela, mais au final, le karma aura frappé les Bruins, étant donné que les Panthers ont remporté le match #6 et ainsi éliminé les Bruins.

Tkachuk a donc préféré en rire après le match, mais s’il avait perdu, il est clair qu’il n’aurait pas été content de cette situation.

Au final, Tkachuk et les Panthers se retrouvent en finale de conférence pour une deuxième année de suite, et ce n’est clairement pas une simple alarme de feu qui les arrêtera.

Les Rangers sont mieux de ne pas leur faire le coup, car cela pourrait crinquer encore davantage Tkachuk, qui est déjà gonflé à bloc.

Il a d’ailleurs bien démontré son excitation et sa joie aux joueurs et partisans des Bruins dans les dernières secondes du match d’hier…

À noter également de la fin de match d’hier, la belle poignée de main entre Sam Bennett et Brad Marchand.

Bennett avait blessé Marchand plus tôt dans la série, mais de ce que l’on voit, Marchand ne semble pas en vouloir à Bennett.

En Rafale

– C’était en effet une excellente série.

– Charlie Lindgren change d’idée et rejoint les États-Unis au Championnat mondial.

– Sans lui, les Bruins ne se rendent jamais aussi loin, et ce, même s’il aurait dû arrêté le but gagnant des Panthers hier soir.

– À lire.

– À suivre.

PLUS DE NOUVELLES