Un match référence et un point tournant | Vers un 4-3-3?

Bonjour à tous,

Après la décevante défaite à domicile de la semaine dernière, l’Impact n’avait pas le choix de rebondir devant ses partisans et de surtout retrouver le chemin de la victoire. Les montréalais ont fait tout ça, et bien plus encore! Quel match! Une rencontre référence, où le Bleu Blanc Noir était tout simplement trop fort pour l’Union qui avait peine à suivre le rythme.

Un match référence, comme je le disais, parce que les joueurs de l’Impact doivent construire sur ce match, ils doivent le voir non pas comme une seule rencontre où tout fonctionnait mais bien comme un style de jeu à répéter, une intensité à calquer, une envie de gagner et de se projeter vers l’avant qui doit être présente constamment, à la maison comme à l’extérieur et surtout peu importe l’adversaire. Et quand les montréalais jouent de cette manière, le 12ème joueur n’a d’autres choix que de se réveiller et de prendre part au match, ce qui crée une ambiance du tonnerre au Stade Saputo!

Évidemment, certains diront que Philadelphie était une équipe fatiguée après plusieurs matchs sur la route, mais cela n’enlève absolument rien à la performance magique des montréalais, au contraire. Trop souvent on a vu un Impact qui s’adaptait à l’équipe devant elle, du style elle joue bien face à LA mais en arrache face à Chicago. Enfin, Montréal a su profiter de ses occasions et surtout augmenter son avance pendant qu’il en avait l’occasion. Un match référence, donc.

QUAND PIATTI VA, TOUT VA
On en avait discuté en avant-match, c’était la première fois depuis le mois de juin que Piatti et Drogba se retrouvaient ensemble dans l’alignement partant, et disons que tous ceux qui ont regardé le match ont pu voir pourquoi ils ont l’étiquette de joueur désigné.

D’ailleurs, aussi impressionnant fût le tour du chapeau naturel de l’Éléphant Ivoirien, notez bien à quel point chacun de ses buts provenait à la base d’un magnifique jeu d’équipe. Que ce soit le 1-2 entre Nacho et Oyongo, la superbe pression de Patrice Bernier ou encore la passe mystifiante de Piatti, tous les buts de Drogba provenaient d’une construction impliquant plusieurs joueurs. Oui, Drogba est un finisher hors du commun qui ne rate pas beaucoup d’occasions, mais il est impensable qu’il soit tant efficace sans des joueurs de qualité à ses côtés, comme on l’a vu de par sa complicité avec Nacho.

Ç’aurait d’ailleurs été facile de nommer Drogba homme du match, mais la grande majorité de ceux qui ont regardé le match s’entendent pour dire que c’est bel et bien le #10 qui mérite cet honneur. Il était simplement partout, déterminé, incisif, généreux et dribbleur à la fois, comme on l’adore! Drogba est un grand joueur, mais Piatti est le catalyseur offensif de l’équipe. Sans lui, on dirait que rien ne passe entre le milieu et l’attaque. Il a terminé la rencontre avec 1 but et 2 passes décisives, mais des rebonds plus favorables lui auraient facilement permis de doubler voir tripler cette production. Clairement un de ses meilleurs matchs sous le maillot montréalais, espérons qu’il poursuivra sur cette lancée.

Évidemment, pratiquement tous les joueurs ont bien fait dans ce match. Camara a bien complété Cabrera en défense centrale, nous faisant presque oublier que le meilleur défenseur n’était pas de l’alignement. Shipp a bien fait, Salazar a été fidèle à lui-même par son intensité et sa poursuite de balle, ce qui lui a valu des fleurs de la part de Drogba. Même Calum Mallace a joué un match très honnête en milieu de terrain, c’est pour dire…

Mais le troisième homme du match, derrière Nacho et le Roi Didier, c’est sans aucun doute Patrice Bernier. Ce match nous a rappelé toute l’importance du capitaine pour le onze montréalais. Il n’est pas parfait, il est même vieillissant, il fait parfois des erreurs et il va continuer d’en faire, mais il demeure d’une importance capitale au jeu de relance et de transition qui est si bénéfique et important pour l’Impact. Sa première pensée est toujours de lancer le bloc vers l’avant, de battre au moins un ou deux joueurs adverse avec une petite feinte ou une passe bien placée, ce qui crée des occasions pour nos attaquants ou ailiers qui peuvent être très rapide.

On pensera d’abord à sa passe parfaite sur le but de Mancosu, mais son jeu sur le deuxième but de Drogba, qui est un peu passé inaperçu, est magnifique. Il a vu l’action se dessiner quelques instants avant tout le monde et il a mis de la pression juste un bon moment pour faire flancher le défenseur et permettre à Piatti de s’échapper avant de voir Drogba mettre la touche finale.

Un superbe match du capitaine, des joueurs désignés et carrément de toute l’équipe. Un match référence qui pourrait, ou qui doit, devenir un point tournant de cette saison.

HERNAN EST LÀ

L’arrivée de Marcelo Larrondo ne se sera finalement jamais concrétisée, mais la rumeur annonçant celle d’Hernan Bernardello a finalement prit vie cette semaine. Le milieu de terrain argentin est de retour avec l’Impact et a déjà commencé à s’entraîner avec ses nouveaux (ou pas) coéquipiers.

Le retour de Bernardello, la performance de Bernier samedi dernier et la sortie d’infirmerie de Marco Donadel, voilà que le milieu de terrain montréalais inquiète beaucoup moins qu’il y a quelques jours.

Donadel aura besoin de quelques matchs avant de retrouver le rythme, et j’ai bien hâte de voir ce que pourra amener Bernardello à l’équipe, mais on dirait bien qu’une formation en 4-3-3 se dessine à l’horizon pour Biello et ses hommes.

Avec Donadel et Bernardello qui demeureraient plus défensifs, on aurait un duo éclectique mais qui se complète bien. Le nouveau venu en vrai pitbull, récupérateur et avide de toucher tous les ballons, puis un Donadel un peu plus posé, qui peut relancer un attaquant d’une longue balle ou simplement calmer le jeu en temporisant et en permettant au bloc de remonter. Ajoutez à cela un Patrice Bernier un peu plus haut, en vrai #8, qui peut se permettre quelques actions offensives, et ça ressemble à un milieu de terrain d’une équipe gagnante! Un milieu digne d’une MLS Cup? Je ne m’avancerai pas jusque là, du moins pas encore…

Quelle était la formation de l’Impact l’an dernier en fin de saison et en séries? Un 4-3-3. On a aussi vu cette formation en ligue des champions. Elle réussit aux montréalais et, maintenant que Biello a l’alignement pour le faire, il ne doit pas attendre.

LA question toutefois, dans un tel schéma offensif, qui accompagnerait Drogba et Piatti en avant? Ontivero? Oduro? Shipp? Venegas (qui semble toutefois sur la sortie…)?

Qu’en pensez-vous?

DANS L’ABRI
– Drogba, Piatti et Ciman sont actuellement en route pour San José où ils se prépareront à affronter Arsenal dans le cadre du match des étoiles de la MLS. Ciman est toujours incommodé par sa blessure, lui qui n’a pas pu jouer samedi dernier, mais il tient tout de même à participer à l’activité afin de représenter l’Impact et la ligue. Espérons qu’il fera attention à sa cheville, mais Ciman est un vrai guerrier. Il veut jouer, tout le temps! Le match aura lieu jeudi à 19h30 et les deux équipes devraient faire rouler l’alignement à la mi-temps, donc tous les joueurs seront en action. Seule déception? Ozil et Sanchez n’ont pas accompagné Arsenal en Amérique… Mais il y aura quand même de la vedette au pouce carré. #Kàkà #Giovinco #Drogba #Villa

– Pour le capitaine, cette sélection est un honneur pleinement mérité pour Ciman, Drogba et Piatti.

– Les 5 buts face à Philly ont aidés, mais quand même!

– Montréal la belle!

– Drogba n’est pas le seul attaquant a avoir complété un tour du chapeau samedi dernier, Giovinco l’a imité de brillante façon. Lequel est le meilleur? Les coups francs de Seba sont quand même quelque chose…

https://twitter.com/LadsOffThePitch/status/757539659966779392

 

– SKC aurait reçu une offre de 3 M$ de la part du club Grec Olympiakos pour les services de l’attaquant Dom Dwyer. Quittera-t’il la MLS?

Ne manquez pas le match des étoiles et on reconnecte samedi en prévision du prochain match de l’Impact! En attendant, poursuivez la conversation sur Twitter ou Facebook.

ALLONS!

 

PLUS DE NOUVELLES