Marc Bergevin sur l’avenir de Max Pacioretty à Montréal : On verra

Marc Bergevin a accompagné Joël Bouchard hier lors de la conférence de presse officialisant l’arrivée de ce dernier avec l’organisation montréalaise. Les deux hommes ont ensuite répondu à de multiples questions des journalistes (et Joël Bouchard s’est promené d’un média à l’autre toute la journée).

Martin McGuire, descripteur des matchs du Canadien à l’antenne du 98,5 FM, s’est notamment entretenu avec Marc Bergevin. Il a (encore) questionné le DG du Canadien concernant l’avenir de Max Pacioretty… Ce qui visiblement n’a pas enchanté Bergevin. On peut l’entendre soupirer et respirer profondément lorsqu’il se fait poser cette question sur le capitaine

On sent clairement que le DG du CH n’a pas envie de parler de l’éventuel départ de Pacioretty… Qu’il n’a pas envie de dire si le dossier Pacioretty doit absolument être réglé avant le début de la prochaine saison afin d’éviter des distractions.

Bergevin a tenu à rappeler que Max a encore un contrat d’un an, qu’il appartient encore aux Habs. Il a aussi ajouté qu’il n’était pas nécessaire de lui faire signer un nouveau contrat avant le début de la saison 2018-19, mais qu’une chose qui devrait arriver, c’est un nouveau contrat.

Autant le DG que le joueur lui-même avouent que le #67 a déçu la saison dernière.

Pour terminer, Marc Bergevin a rappelé que l’organisation du Canadien appréciait beaucoup son capitaine, que pour l’instant il est ici à Montréal, que la porte était encore ouverte pour lui avec l’organisation, qu’après les décisions concernant le staff viendront celles concernant les joueurs… Mais il n’a pas su sécuriser qui que ce soit quant à l’avenir de Pacioretty.

Si on lit entre les lignes, la situation de Pacioretty ressemble énormément à celle de P.K. Subban avant son départ de la ville. Le « on verra » de Marc à la fin ne me convainc pas du tout… Même chose pour la multitude de fois où on l’entend utiliser l’expression « pour l’instant« .

Rappelons que Max Pacioretty fait l’objet de plusieurs rumeurs de transaction depuis quelques mois, qu’il pourra signer une prolongation de contrat à partir du 1er juillet prochain, qu’il sera admissible à l’autonomie complète dans un peu plus de 13 mois, qu’il n’a pas mis sa maison de Westmount en vente et qu’il est devenu membre du Club de golf de Laval-sur-le-Lac.

PLUS DE NOUVELLES