Marc-André Fleury a parlé du deuil qu’il vit présentement

Marc-André a subi la défaite le 23 novembre dernier alors que les Oilers ont eu raison des Golden Knights. Il venait de connaître trois solides départs consécutifs.

Le 26 novembre, on apprenait que Marc-André Fleury avait obtenu la permission de quitter l’équipe pour des raisons personnelles.

Le lendemain, on nous annonçait la mort du père de Marc-André à l’âge de 63 ans. Il est décédé à l’Hôtel-Dieu de Sorel et tout indique que le gardien des Golden Knights a eu le temps de rendre visite à son père avant son départ.

Fleury a pris le temps de pleurer son père – et c’est exactement ce qu’il devait faire – avant de rejoindre ses coéquipiers aux environs du 5 décembre. Les Golden Knights ont agi de façon irréprochable avec leur gardien de but toute étoile.

Et ça ne leur a rien coûté au classement! Ils ont remporté quatre de leurs six matchs sans Fleury!

Hier soir, Marc-André Fleury disputait un premier match en près de trois semaines… et il a assuré! Il a bloqué 28 des 29 tirs dirigés vers lui par les Blackhawks pour l’emporter (5 à 1). Il s’agissait d’une 12e victoire pour Fleury, soit le 10e plus haut total de toute la LNH.

Fleury verra qu’il est pas mal plus difficile d’aligner les victoires à Vegas qu’à Pittsburgh. Et ça, ça ne paye pas dans un pool!(Crédit: YouTube)

Fleury affiche aussi le 17e meilleur pourcentage d’arrêts (.921) et la 17e meilleure moyenne de buts alloués (2,46).

À son retour à Vegas, le gardien de but des Knights a avoué qu’être de retour sur la patinoire, ça fait du bien.

« Ça a été une dure semaine. J’ai l’impression que lorsque tu reviens sur la glace, ça change le mal de place. » – Marc-André Fleury

Il a aussi tenu à remercier tous ceux et celles qui l’ont supporté durant cette dure épreuve.

« Mes coéquipiers et les fans m’ont offert beaucoup de soutien. J’ai reçu tellement de mots gentils. Je suis très chanceux d’avoir ma famille et mes amis. »

Fleury est un maudit bon jack et le voir connaître un aussi bon match à son retour ne peut faire autrement que nous rendre heureux pour lui.

Perdre un proche n’est jamais facile. Autant pour un multimillionnaire adulé de tous que pour monsieur madame tout le monde.

Il faut savoir pleurer, se recueillir… puis se relever et poursuivre sa route.

Parlez-en à Marc-André Fleury, Joannie Rochette ou autre.

PLUS DE NOUVELLES