betgrw

Maple Leafs : Ryan Reaves sera laissé de côté ce soir

Cet été, les Maple Leafs voulaient s’équiper pour rivaliser avec les Milan Lucic et Arber Xhekaj dans la division atlantique.

Ils ont décidé de sortir le chéquier pour signer le dur à cuire, Ryan Reaves, pour trois ans et un salaire total de 4.05 millions de dollars.

Une moyenne de 1,35 million de dollars par année, ce n’est pas tant que ça, mais le fait qu’il ait été signé à ce montant-là et qu’il n’apporte rien de bon, c’est plus problématique.

En 14 matchs, Reaves a été blanchi de la feuille de pointage, a récolté 12 minutes de pénalité et présente un différentiel de -11.

Lorsqu’il est sur la glace, les Leafs ont accordé 11 buts et ils n’ont pas inscrit un seul but à cinq contre cinq.

Ses piètres performances attirent les critiques des partisans de Toronto, eux qui n’ont pas peur de dire ce qu’ils pensent, un peu comme ceux du Canadien de Montréal.

Après tout, le hockey est carrément une religion dans ces deux villes-là.

Voilà maintenant que le colosse sera laissé de côté de soir, alors que les Leafs reçoivent les Canucks de Vancouver.

Sheldon Keefe a confirmé que Bobby McMann prendra la place du vétéran ce samedi.

Cette décision semble d’ailleurs plaire à plusieurs partisans des Leafs.

Si on se fie à ce tweet, les commentaires parlent d’eux-mêmes.

Cette signature fait mal aux Maple Leafs, eux qui sont littéralement accotés au plafond salarial

Il n’y a pas un seul de dollar de lousse et le 1.35 million par année de Reaves n’est pas nécessairement le bienvenu s’il performe de la sorte et qu’il doit être laissé de côté.

Il faut préciser aussi que Reaves a été engagé pour jouer physique, mais surtout pour défendre ses coéquipiers, chose qu’il ne fait pas vraiment cette saison.

Dernièrement, Timothy Liljegren a été projeté dans la bande suite à un contact qui paraissait volontaire de la part de Brad Marchand et le défenseur a dû quitter la rencontre.

Reaves n’était pas sur la patinoire et non seulement le dur à cuire n’a rien fait du reste de la rencontre, mais l’équipe au complet ne s’est pas levée pour jeter les gants avec Marchand pour défendre ses coéquipiers.

Un joueur comme Reaves était attendu dans le vestiaire des Leafs, car personne ne veut jeter les gants lorsqu’il le faut.

Et on l’a vu contre le Canadien de Montréal lorsque Xhekaj s’en est pris à Reaves, qui avait plaqué de dos Kaiden Guhle.

C’est ce type de réaction que les partisans des Leafs veulent de la part de Reaves, mais il ne le fait pas.

Reaves devra corriger son jeu s’il veut garder sa place dans l’alignement.

Il devra commencer par défendre ses coéquipiers et ne pas être aussi nuisible, même si on ne s’attend pas à ce qu’il inscrive une trentaine de buts.

PLUS DE NOUVELLES