Malgré une frustrante défaite, Carey Price a posé un geste d’une extrême bonté

On aime tous les belles histoires… Les histoires positives. Surtout dans le temps des fêtes!

Lundi soir, après l’atroce défaite du Canadien face aux Bruins au Centre Bell, Carey Price n’était pas de très bonne humeur. Et ça se comprend.

Il a quitté la glace immédiatement après le dernier buzzer et il a retiré son équipement en vitesse. Il était en colère et a eu de la difficulté à la cacher devant les médias.

Par contre, il a tout de même pris le temps d’aller rencontrer le jeune Thomas Tremblay à l’extérieur du vestiaire. Il avait un rendez-vous et ce n’est pas le genre de Carey Price d’annuler ses meetings.

Thomas Tremblay est un jeune garçon de 14 (ou 15, selon les reports) ans qui est cloué à une chaise roulante. Il souffre de paralysie cérébrale. La fondation pour enfants Starlight Canada avait obtenu un rendez-vous entre Thomas et Carey Price.

Thomas et sa famille ont eu la chance de discuter avec le gardien du Canadien, qui a oublié en quelques secondes la cuisante défaite qu’il venait de subir. Price a fait un câlin au petit Thomas, il a lancé quelques blagues, il lui a montré son masque, il a signé des trucs promo, il a pris des photos, il a souri…  Bref, il a mis de la joie dans la vie du petit garçon. Beaucoup de joie.

On s’entend qu’après ce type de rencontres, une défaite au hockey paraît bien moins importante.

« Ce n’est pas une obligation, mais bien un honneur pour moi de rencontrer ces jeunes-là. » – Carey Price

Les athlètes professionnels ont beaucoup à apporter aux gens en difficulté… Et vice versa. Et parfois, ça ne prend qu’une dizaine de minutes et tout le monde y gagne!

Thomas joue au hockey sur luge à l’école. Il a vraiment apprécié son moment avec Carey Price.

Comme quoi les héros ne portent pas toujours des capes. Parfois, comme le dit si bien Arpon Basu, ils portent des jambières de gardien de but.

PLUS DE NOUVELLES