Les quatre joueurs échangés par Kent Hughes joueront au deuxième tour

Kent Hughes, le nouveau directeur général du Canadien avait reçu des fleurs cet hiver pour sa performance avant la date limite des transactions. Il avait alors réussi à obtenir un beau pactole pour des joueurs dont le futur à Montréal semblait plus qu’incertain.

Mais les équipes qui ont acquis les anciens Canadiens doivent aujourd’hui se réjouir de leurs transactions, puisqu’elles sont toutes passées au deuxième tour.

Le premier joueur à être transigé par Hughes était Tyler Toffoli. Ce dernier avait été échangé aux Flames en retour de Tyler Pitlick, Emil Heineman, un choix de premier tour cette année et un de cinquième ronde en 2023.

Après avoir très bien commencé en Alberta, l’attaquant ontarien a terminé sa campagne avec 23 points en 37 matchs dans son nouvel uniforme. Il a connu une séquence de 16 parties consécutives sans marquer, mais il a inscrit un gros but lors du match numéro sept de leur série contre les Stars qui lui a permis de mettre fin à cette disette.

Il n’a que deux points en sept matchs éliminatoires jusqu’à présent, mais son but dans la dernière partie pourrait lui redonner confiance. Toffoli a toujours été un joueur « streaky ». 

Puisque Calgary a remporté la division Pacifique, sa victoire au premier tour n’a pas d’impact sur la sélection du Tricolore. S’ils perdent en deuxième ronde, le choix se situera entre 25 et 28, mais s’ils gagnent, il sera plus tard en première ronde.

À noter que parmi tous les joueurs échangés par Hughes, Toffoli est le seul qui est encore sous contrat l’année prochaine. 

Quelques jours avant la date limite, Ben Chiarot était passé aux Panthers de la Floride en retour Ty Smilanic, un choix de quatrième ronde cette année et le celui de premier tour l’an prochain.

Cela veut donc dire qu’un parcours prolongé de la Floride cette année n’aura aucune incidence significative sur le repêchage du Tricolore en 2022.

Chiarot a obtenu huit points en 20 matchs de saison régulière et il a été le quatrième défenseur le plus utilisé par son entraineur au premier tour. Sans être une grande vedette, il amène beaucoup d’expérience à une équipe qui a peu de vécu en séries.

Il deviendra agent libre sans restriction cet été.

Artturi Lehknonen lui, avait été échangé à l’Avalanche du Colorado en retour de Justin Barron et un choix de deuxième ronde en 2024. Les partisans du Tricolore peuvent donc profiter d’un long parcours des anciens Nordiques sans qu’il n’y ait d’impact sur le repêchage en juillet prochain.

Il semble que le Finlandais se plait plutôt bien au Colorado puisqu’il a obtenu neuf points en 16 rencontres de saison régulière. Lors du balayage des Predators en première ronde, il a marqué deux buts.

Avec 1:21 en moyenne, il a été le quatrième attaquant le plus utilisé par Jared Bednar en désavantage numérique.

Puis heureusement pour l’Avalanche, Lehkonen sera agent libre avec compensation cet été.

Finalement, Brett Kulak avait été envoyé dans sa ville natale d’Edmonton en retour de William Lagesson, un choix de deuxième ronde cette année et un de septième en 2024.

Toutefois, si les Oilers se rendent en finale, ce choix de deuxième ronde aura plutôt lieu en 2023.

Donc, dans un monde idéal, les Oilers élimineraient les Flames et se rendraient jusqu’en finale. Avec un peu de chance, le choix de deuxième ronde l’an prochain serait plus favorable. De plus, le repêchage de 2023 est supposé être meilleur que celui de cette année!

Kulak a obtenu huit points en 18 matchs de saison régulière et trois en sept parties au premier tour. Il a aussi été le troisième défenseur de son équipe le plus utilisé en désavantage numérique.

On devra donc attendre pendant très longtemps avant de déterminer si Kent Hughes a « gagné » ou non ces échanges.

Mais si une de ces équipes remporte la Coupe Stanley, elle ne se plaindra certainement pas de ce qu’elle a sacrifié.

PLUS DE NOUVELLES