Les probabilités de voir le Canadien en séries commencent à fondre dangereusement

La bonne nouvelle ce matin, c’est que pour l’instant, le Canadien se retrouve toujours en bonne posture pour participer aux séries d’après-saison en mai. Il a toujours six points d’avance et deux matchs en main sur les Flames. Mais l’écart entre les Flames et le CH rétrécit de jour en jour.

(Crédit: NHL.com)

Selon les modèles mathématiques de SportsClubStats, MoneyPuck et Hockey-Reference, le CH a ce matin entre 76,4 % et 90,9 % de probabilités de prolonger sa saison. Ces probabilités étaient d’environ 98 % il y a quelques semaines à peine…

La tendance est à la baisse chez le Canadien et ça va prendre un tournant majeur pour être en mesure de la changer. Un réveil? Un rappel? Un message? Une prise de conscience? I don’t know… mais si rien ne change, le CH ne fera que s’engouffrer davantage.

Samedi soir dernier, le Tricolore a disputé l’un de ses pires matchs de l’année en se faisant blanchir (4 à 0) par la deuxième pire équipe du circuit Bettman (et la pire de la division canadienne). Il s’agissait d’un deuxième blanchissage en autant de samedis au Centre Bell.

Une chance que les estrades du Temple étaient vides, sincèrement.

En 2021, le Canadien n’a remporté que 10 de ses 22 matchs à domicile. C’est insuffisant.

Le Canadien n’a gagné que deux de ses sept derniers matchs. Deux!

Il n’a marqué que 11 buts durant ces sept rencontres là…

Et il n’a inscrit que deux buts lors de ses 31 derniers avantages numériques. Où sont passés l’efficacité et l’effet nouveauté d’Alex Burrows?

Trop de joueurs ont l’air de se c****ser du sort de l’équipe présentement. Trop de joueurs ont l’air d’avoir la tête ailleurs, s’ennuyant de leur famille qui ne les a pas suivis ou pensant à ce qu’ils feront une fois de retour dans un pays plus libéré de la COVID-19 comme les États-Unis (et en vacances).

Le Canadien était jadis une équipe rapide qui misait de plus en plus sur la jeunesse de ses troupes. Ajouter Eric Staal à Weber, Price, Perry, Petry, Tatar et Chiarot, était-ce une bonne décision finalement?  D’autant plus que Marc Bergevin ne peut plus rappeler qu’un seul joueur avec le grand club d’ici la fin de la saison – nonobstant les rappels d’urgence – et qu’autant le système méritocratique que la beauté de la profondeur montréalaises ne s’appliquent plus.

Difficile de penser que Jake Evans ou Cole Caufield ne ferait pas mieux qu’Eric Staal présentement…

Ajouter des gagnants de la Coupe Stanley ne doit pas être ton objectif en tant que DG. Ajouter des joueurs qui augmentent tes chances de remporter la Coupe doit l’être. Tu ne dois pas aveuglément acheter les titres qui ont bien fait dans le passé lorsque tu joues à la bourse. Tu dois tenter de prédire ceux qui feront bien dans le futur. Pas pareil!

Les rendements passés ne garantissent pas les rendements futurs. Surtout les rendements d’il y a 13 ans!

L’expérience a ses limites, surtout dans une ligue de jeunes.

Le Canadien disputera cinq matchs en huit jours à partir de ce soir. Deux face aux Oilers et trois face aux Flames, l’équipe devant et l’équipe derrière lui au classement

Inutile de vous dire que dire à quel point ce trip en Alberta est important, voire crucial? Si l’équipe ne ressent pas d’urgence cette semaine, elle n’en ressentira jamais.

L’effet Ducharme, l’effet Staal et l’effet Chiarot n’ont pas duré longtemps. Et l’effet Gallagher manque cruellement à l’équipe. Au lieu de coller les victoires, le Canadien les espace.

Est-ce que l’effet Merrill ou l’effet Gustafsson se fera sentir? Si tu attends après ces effets-là pour rebondir, tu es dans la m*rde en tant qu’équipe.

Le Canadien tiendra un court morning skate vers 13h30 aujourd’hui. Jon Merrill devait terminer sa quarantaine hier ou ce matin selon mes calculs. Il pourrait donc théoriquement rejoindre l’équipe sur la patinoire tantôt. Sinon, ça ira à demain. Quant à Erik Gustafsson, il aura besoin de 24 heures de plus que Merrill.

A-t-on vraiment neuf défenseurs dans l’ouest (les six partants, Ouellet, Merrill et Gustafsson)? Romanov écopera-t-il? Était-il dans l’avion, rendu là?

Le match face aux Oilers sera disputé à 21h00 Heure du Québec ce soir. Mercredi, ce sera à 22h00! Confession : je déteste ces semaines-là.

Le temps serait venu d’habiller Caufield. Le Canadien a besoin d’un buteur naturel, oui… mais aussi d’un gars qui veut gagner. D’un gars qui veut réussir, qui est déterminé, qui travaille fort, qui déborde d’amour pour la game et qui sourit constamment. Est-ce que le DG du Canadien va tenter de réveiller tout le monde en rappelant le jeune Caufield (quatre points en deux matchs avec le Rocket et récipiendaire du trophée Hobey Baker)? Au ‘yable les chiffres et la patience, le CH a besoin d’aide right now! #EffetCaufield?

Il ne reste que 14 matchs à la saison régulière du Canadien : trois semaines et des poussières. On n’a plus le temps d’attendre. On n’a plus ce luxe. N’attendons pas qu’il soit trop tard. Cessons de répéter que le Canadien est bâti pour les séries et qu’il aurait de bonnes chances de vaincre les Maple Leafs dans un quatre de sept… les chances de voir le CH en playoffs pourraient fondre comme neige au soleil d’ici le retour de l’équipe à Montréal.

Marc Bergevin doit procéder au dernier rappel régulier qu’il lui reste…

Dominique Ducharme et Alex Burrows doivent trouver un moyen de faire fonctionner cette équipe…

Mais surtout, les joueurs doivent se remettre à tout donner sur la patinoire. La clé, ce sont eux qui la détiennent. S’ils n’y mettent pas du leur, on n’arrivera à rien.

Est-ce que le CH sera encore une fois en mesure de museler le monstre à deux têtes des Oilers? Est-ce que Carey Price sera au sommet de son art? Est-ce que l’attaque sera au rendez-vous? Est-ce que le CH retrouvera le chemin du succès loin du Centre Bell? La réponse dès 19h00 21h00 sur les ondes de RDS.

PLUS DE NOUVELLES