Les Flames doivent ajouter quelques morceaux et Brad Treliving n’a pas peur de le faire

Rater les séries ne faisait définitivement pas partie du plan, à Calgary. Être sorti du portrait des séries éliminatoires aussi tôt fut difficile, et un changement majeur a déjà été apporté : les Flames ont congédié l’entraîneur-chef Glen Gulutztan et l’ont aussitôt remplacé par Bill Peters.

Par contre, il y a un autre aspect de cette élimination qui est encore plus frustrant : le fait que l’on ne pourra pas repêcher dans les trois premières rondes du prochain repêchage.

Les choix de premiers et deuxièmes tours des Flames appartiennent aux Islanders, qui en ont fait l’acquisition dans l’échange de Travis Hamonic, et le troisième appartient aux Coyotes, ce dernier choix ayant été cédé dans la transaction de Mike Smith.

La direction de l’équipe tentera apparemment de remédier à la situation, selon ce que l’assistant DG Craig Conroy a mentionné sur les ondes de Sportsnet Calgary.

Toutefois, les cinq premiers choix seraient hors de la portée de quiconque, selon lui.

« Brad a parlé à plusieurs des équipes détenant les plus hauts choix et pour être honnêtes, ils ne les échangeront pas. Ils veulent choisir. »

Les dirigeants auraient dressé une liste de joueurs/choix accessibles, et de la manière que c’est dit, on parle de choix de deuxième tour. Qui sera sacrifié? Qui sait.

Les choses peuvent changer, mais on s’enligne vers ça.

Les Flames seront loins d’être inactifs : le DG de l’équipe aime beaucoup trop cette portion de l’année. Un ailier droit qui marque des buts serait l’une des priorités…

Et s’ils visaient William Nylander?

Sans la hausse du plafond salarial, les Flames disposent de 12 millions de dollars d’espace sous celui-ci.

PLUS DE NOUVELLES