Les Devils doivent se contenter de Lindy Ruff

Les Devils du New Jersey ont amorcé la campagne avec John Hynes et lorsqu’ils ont limogé celui-ci, c’est l’adjoint Alain Nasreddine qui a pris sa place derrière le banc de l’équipe. Évidemment, le qualificatif « intérimaire » était collé tout juste à côté de son nom, ce qui indiquait que ce poste lui était très incertain. Un poste incertain certes, puisque les Devils prennent souvent de drôles de décisions au niveau administratif et hockey. En tout cas, au sujet du nouveau pilote de l’équipe, on vient tout juste d’apprendre que Lindy Ruff n’était pas le candidat numéro un.

Mardi dernier, Elliotte Friedman, du réseau Sportsnet, a indiqué que le vieux Ruff n’était pas le candidat numéro un de la franchise. L’individu au sommet était plutôt Peter Laviolette, mais les deux clans ont été incapables de conclure, donc les Devils se sont tournés vers leur second choix, Lindy Ruff. Friedman a même précisé que ceux-ci se sont donc « contentés » de Ruff… qui a fort probablement accepté le salaire offert (alors que Laviolette devait en vouloir davantage). Je vous rappelle que les Devils ne sont pas tellement généreux avec les entraîneurs-chefs.

Néanmoins, les fanatiques des Devils semblent se ranger derrière Ruff puisque celui-ci sera peut-être plus efficace avec une jeune équipe qui doit développer Jack Hughes et poursuivre le développement de Nico Hischier. Dans le cas de Laviolette, il aurait pu en demander trop à ces jeunes joueurs-là, ce qui aurait pu « bloquer » le processus (à leurs yeux). Je vous rappelle que Laviolette a été congédié par les Predators de Nashville en janvier dernier. Qui a remplacé Laviolette à Nashville? Nul autre que John Hynes, héhéhé.

Bref, Laviolette a peut-être raté une occasion de revenir avec les Devils en étant trop gourmand, alors que Ruff a capitalisé rapidement, sachant qu’à 60 ans, les emplois peuvent devenir de plus en plus rares. Les jeunes entraîneurs commencent de plus en plus à avoir la cote au sein de la Ligue nationale. Je dis ça, mais je ne dis rien.

PLUS DE NOUVELLES