Les Bruins de Boston ne veulent toujours pas aider leurs employés

Malheureusement, la pandémie du COVID-19 a des conséquences dramatiques dans plusieurs domaines. Évidemment, c’est une crise sanitaire grave, mais les impacts sur l’économie et sur la vie générale de nos sociétés sont énormes.

Dans la LNH, cette épidémie a emmené les dirigeants à mettre en pause la saison.

Mis à part le dérangement que cela peut occasionner aux partisans (rappelons que les séries allaient débuter dans quelques semaines), ce sont plusieurs centaines d’employés dans les arénas qui, du jour au lendemain, ont perdu leur travail.

Les équipes se sont donc mobilisées, et elles ont (presque) toutes prévu d’aider leurs employés. On dit presque toutes, puisqu’une seule franchise ne veut toujours pas venir en secours à leurs employés : les Bruins de Boston. 

Pas certain que les joueurs apprécient le comportement du propriétaire…
(Crédit: Capture d’écran/ YouTube)

Selon les dernières nouvelles, les Bruins évalueraient toujours leurs options. Mais bon, le club de Boston est l’un des plus riches de la LNH. Le propriétaire, Jeremy Jacobs, détient une fortune de près de 3.6 milliards de dollars.

On va encore donner le bénéfice du doute aux Bruins, mais ça presse !

Ceci étant dit, un Go Fund me a été créé pour aider les travailleurs. Mais l’attitude du propriétaire est tout de même dommageable.

Des centaines d’employés vivent dans le flou, sans salaire du jour au lendemain. La moindre des choses, c’est que les Bruins viennent les aider, un peu comme ce que le Canadien a fait.

PLUS DE NOUVELLES