Le repêchage pourrait avoir lieu avant la fin de la saison

Il n’y a rien de facile présentement. Chaque décision est lourde de sens dans la LNH puisque les répercussions sont importantes.

Comme vous le savez, le repêchage a été reporté et sera fort probablement tenu en ligne. Cela se veut une conséquence du report pour la LNH parce que, pour le faire en personne, cela prendrait sans doute plusieurs mois… et l’autre saison serait débutée.

Tant qu’à devoir le faire en ligne, la LNH pourrait décider de s’ouvrir des portes et de le faire le plus rapidement possible. Et par le plus rapidement possible, on parle possiblement du mois de juin.

Avant la fin de la saison? Oui.

Les directeurs généraux en ont jasé dans leur meeting du jour.

Évidemment, il y aurait des conséquences importantes par rapport à cette décision-là. Outre la préparation des équipes, il faudrait que la technologie soit à point pour que les DG puissent communiquer entre eux.

Après tout, si Marc Bergevin veut échanger l’un de ses 14 choix, il doit pouvoir le faire efficacement.

Parmi les conséquences, il faut penser à ceci : comment pourrait-on décider de l’ordre du repêchage? Que se passerait-il avec les choix conditionnels?

On parle de détails importants ici, tout comme le fait que certaines équipes pourraient gagner la loterie ET la Coupe Stanley dans le cas d’un scénario de séries à 24 équipes.

Par contre, dans la colonne des avantages, il y aurait ceci : cela créerait de l’engouement.

La preuve? Les Buccaneers de Tampa Bay viennent de mettre la main sur Rob Gronkowski en provenance des Pats… et ça fait jaser. Pourquoi? Oui parce que c’est gros, mais aussi parce qu’il n’y a rien d’autre.

Si la LNH tenait son repêchage, cela ferait comme dans la NFL et les gens auraient de quoi jaser. Chez nous, chez DLC, on pourrait parler de 14 nouveaux espoirs et jaser de hockey. Tout le monde se sentirait plus vivant et la LNH ferait parler d’elle.

Ce n’est pas à négliger, ça.

PLUS DE NOUVELLES