Le portrait du Canadien en date d’aujourd’hui

À la suite du 1er juillet et des « grosses » acquisitions de Marc Bergevin, c’est le moment de prédire le possible portrait du Canadien en vue de la prochaine campagne. À quoi ressembleront les combinaisons de cette équipe, qui, disons-le, n’a rien d’un groupe aspirant. Avec les non-mouvements d’hier, et même si Marc Bergevin refuse de l’évoquer, c’est facile de comprendre que le bleu-blanc-rouge est en mode reconstruction.

Même si Geoff Molson a souligné que le statu quo ne serait pas toléré, on dirait bien qu’il est à l’aise avec ça. Ajoutons à cela qu’on a parlé de passer la vadrouille, que plusieurs joueurs n’avaient pas l’attitude souhaitée. Mais… les changements sur la glace ont été peu nombreux versus les mouvements au niveau des entraîneurs et de l’exécutif. Au final, le problème d’attitude, c’était Alex Galchenyuk et Daniel Carr? Ou l’exécutif?

Cela dit, plus j’y pense, plus les chances d’amorcer la campagne à Montréal pour Matthew Peca et Xavier Ouellet sont élevées. Voici ce que je vois, au moment de composer ce billet, comme alignement potentiel :

Pacioretty – Danault – Gallagher
Domi – Drouin – Lehkonen
Byron – Plekanec – Shaw
Hudon – De la Rose – Armia

Scherbak, Deslauriers et/ou Peca

Mete – Weber
Alzner – Petry
Reilly – Benn

Schlemko (ou Ouellet)

Price – Niemi

On peut, encore une fois, constater qu’il y a « trop » de profondeur pour remplir le bottom-6… Et la galerie de presse! Même chose à la ligne bleue! Difficile de s’imaginer que Ryan Poehling ou Jesperi Kotkaniemi pourrait causer LA surprise…

Le top-6 n’est pas aussi mauvais qu’on peut le penser, mais il ne contient pas les éléments nécessaires pour considérer cette équipe comme aspirante. Il manque toujours un premier pivot de grande qualité, qui ne devrait pas apparaître d’ici le début de la saison puisque Bergevin semble bien à l’aise avec les éléments qu’il a entre les mains. Beaucoup de joueurs, mais pas assez de grande qualité si voulez mon avis…

Donc, le mot attitude est devenu déjà redondant, mais ce problème principal a-t-il réellement été réglé ? La réponse est : pas vraiment.

Ah oui… Il est facile d’imaginer le Canadien finalement décider d’échanger Max Pacioretty en retour de choix au repêchage ou d’espoirs de qualité finalement. Le CH est dans une phase de transition et Pacioretty devrait pouvoir rapporter quelque chose de bien. Pourquoi risquer de le perdre pour rien? Gambler sur une transaction au trade deadline est risqué… #Blessure?

PLUS DE NOUVELLES