Le Canadien remonte la pente en beauté

À l’occasion de son deuxième match de la saison, le Canadien était de passage à Toronto pour y affronter les Maple Leafs. Les hommes de Claude Julien se sont présentés dans l’espoir de venger les deux jeux blancs de 3-0 du calendrier préparatoire.

Pour ce faire, l’alignement n’a pas été changé par rapport au match en Caroline.

Dès le début du match, Max Domi a donné les devants au Canadien face à l’équipe qu’il a le plus critiqué cet été. Sa belle lecture du jeu a payé et a donné les devants aux siens.

La suite des choses a démontré que la patience est de mise lorsqu’une équipe décide de faire confiance à des jeunes joueurs. Coup sur coup, Cale Fleury et Nick Suzuki ont tour à tour effectué une erreur.

Auston Matthews a tout d’abord profité d’une erreur de Cale Fleury pour niveler la marque.

Alex Kerfoot a par la suite profité d’une bévue de Suzuki pour donner l’avance aux siens.

La deuxième période, outre le but rapide de Trevor Moore en début de période, a été marquée par un nombre astronomique de punitions. Lors de certains matchs de présaison, cela a d’ailleurs nui à l’équipe.

Le festival des buts a repris son envol en troisième. Quelques secondes seulement après avoir vu William Nylander marquer en avantage numérique, Jonathan Drouin a marqué son premier de la saison.

Ses efforts ont été récompensés.

Brendan Gallagher, bien placé dans l’enclave, a réduit l’écart à un seul but.

Kasperi Kapanen a par la suite coulé les siens en lançant son bâton brisé sur Jeff Petry. Ce geste de frustration a donné un lancer de punition à Petry.

Résultat? 4-4.

Après que certains joueurs du Canadien (salut, Max Domi) aient nargué Kapanen, Phillip Danault a marqué le quatrième but de suite du CH en moins de 10 minutes.

Quelle preuve de caractère de la part du Canadien!

Malheureusement pour les hommes de Claude Julien, Auston Matthews a marqué son deuxième but du match – et son 12e en autant de matchs en carrière face à Montréal – pour ramener les deux équipes à égalité avec 74 secondes à faire en troisième.

Pour un deuxième match de suite, le Canadien s’est assuré d’un point après 60 minutes de jeu puisque la prolongation s’est avérée nécessaire. Malgré de beaux efforts de Weber, de Domi et de Price en prolongation, c’est en fusillade que le tout s’est décidé.

Paul Byron est le seul joueur qui a marqué en fusillade, ce qui a complété officiellement la magnifique remontée du Canadien.

Le compte final est donc de 6-5.

Le prochain match de l’équipe aura lieu mercredi prochain seulement. Le Canadien sera à Buffalo et le duel débutera à 19h.

Prolongation

– Shea Weber était en forme ce soir. Une chance, puisque le reste de la défensive était poreuse. Victor Mete a d’ailleurs réchauffé le banc plus souvent qu’à son tour.

Mention honorable à Petry…

– Une raison qui explique la bonne partie des Leafs? Les meilleurs attaquants ont transporté l’équipe et ont eu un ascendant positif sur leurs coéquipiers.

– Déjà que l’avantage numérique n’est pas le fort de l’équipe, il ne faudrait pas pousser sa chance et écoper de plusieurs pénalités… surtout pour avoir retardé le match.

– Jonathan Drouin connaît encore une fois un gros début de saison.

– Belle performance de l’attaque en général. Le problème n’est pas là depuis le début de la saison.

– Carey Price a accordé plusieurs buts, mais il n’a pas été mauvais pour autant. Régulièrement testé, Price a effectué quelques arrêts clés et a été victime des erreurs de sa défensive, qui devra être resserrée pour la suite des choses.

– Impossible de dire que le Canadien n’est pas excitant depuis le début de la saison. Le caractère de cette équipe est indéniable.

PLUS DE NOUVELLES