Le Canadien de Montréal affrontera les Flyers lors de la première ronde

C’est ce soir qu’avait lieu le match entre le Lightning de Tampa Bay et les Flyers de Philadelphie. À l’enjeu? Le vainqueur de ce duel allait déterminer quelle équipe va affronter le Canadien de Montréal lors de la première ronde (officielle) des séries éliminatoires, et Marc Bergevin était sur place pour surveiller le tout.

Résultat? C’est finalement les Flyers de Philadelphie qui ont remporté la rencontre par la marque de 4 à 1 :

Ainsi, le Tricolore se mesurera à la troupe d’Alain Vigneault lors du prochain tour éliminatoire. Les hommes de Claude Julien auront (évidemment) tout un défi à relever face aux puissants Flyers de Philadelphie. À noter que le CH retrouvera l’ancien entraîneur-chef du club, Michel Therrien, lors de cette prochaine ronde.

Une revanche du printemps de Jaroslav Halak (2010) est donc à l’horizon pour la Flanelle.

Cette équipe, composée d’un excellent gardien de but (Carter Hart), a été l’une des meilleures formations depuis le mois de janvier dernier dans le circuit Bettman (en plus de terminer avec trois victoires lors du tournoi à la ronde). Leur profondeur au sein de l’attaque est redoutable. Leurs quatre trios sont énormément efficaces dans les deux sens de la patinoire et leur défensive l’est tout autant.

Claude Giroux, Sean Couturier, Kevin Hayes, Jakub Voracek et Travis Konecny se veulent tous comme étant des menaces offensives. En parlant de Konecny, savez-vous quel est son joueur favori dans le show? C’est nulle autre que Brendan Gallagher. Tiens tiens..

De plus, dans le bottom-6, Nicolas Aubé-Kubel, Tyler Pitlick, Derek Grant et l’ancien du Canadien, Nate Thompson, sont tous d’excellents grinders qui remplissent leur rôle à la perfection.

À l’arrière, le top-4 est composé de Ivan Provorov, Travis Sanheim, Matt Niskanen et le jeune Philippe Myers. Shayne Gostisbehere évolue sur la troisième paire de défenseurs. Ça en dit beaucoup sur la profondeur du club.. Et c’est ça la différence entre les Flyers et le Canadien.

Oui, la tâche s’annonce plutôt ardue. Toutefois, en séries éliminatoires, tout est possible. Faut-il que je vous rappelle ce qui est arrivé dans la série contre les Penguins de Pittsburgh? Je ne pense pas.

Tout est possible.

PLUS DE NOUVELLES