Le Canadien a fait l’acquisition d’un joueur aux « épaules de verre »

Le 3 octobre 2018, soit le jour même de son premier match de la saison régulière, le Canadien procédait à une transaction mineure. Marc Bergevin envoyait Will Bitten au Minnesota en retour du défenseur Gustav Olofsson.

Certains se sont surpris de voir le CH jeter la serviette aussi rapidement avec Will Bitten alors que d’autres se sont montrés excités à l’idée de peut-être voir Gustav Olofsson percer la formation du Canadien de Montréal.

Un an plus tard, Olofsson n’a toujours pas joué un seul match avec le CH… et il n’a disputé que deux rencontres avec le Rocket de Laval. Une opération à l’épaule lui a fait rater presque toute la saison 2018-19.

Cet été, plusieurs experts se sont demandés si Olofsson allait parvenir à se battre pour le poste de septième défenseur à Montréal. J’étais davantage de ceux et celles qui croyaient qu’il allait devoir se prouver dans la Ligue Américaine avant d’espérer rejoindre le grand club.

Mais voilà qu’Olofsson est toujours sur la liste des blessés chez le Canadien et ce, depuis l’ouverture du camp d’entraînement. Et devinez quoi? C’est encore une fois une blessure à l’épaule qui le fait souffrir. Une rehab plus longue que prévue? Une nouvelle blessure?

Selon Raphaël Doucet du 91,9 Sports (et tel que rapporté ensuite par le site HabsolumentFan), il s’agirait d’une nouvelle blessure subie tout juste avant le début du camp. Eric Engels abonde dans le même sens. On parlerait d’une absence indéterminée dans son cas, ce qui n’est jamais bon signe. #LongTerme? #Encore?

Lorsque l’on examine le parcours d’Olofsson chez les pros, on en vient à la conclusion qu’il est définitivement injury-prone.

(Crédit: HockeyDB.com)

Et si l’on fouille un peu, on se rend compte que ses épaules sont TRÈS fragiles. Il a déjà été opéré à quatre reprises aux épaules… et il devra peut-être l’être une cinquième fois bientôt. On ne peut qu’avoir de l’empathie envers le jeune homme.

Olofsson a 24 ans. Il mesure 6’3 et pèse près de 200 livres. Il a signé un contrat d’un an à deux volets (235 000 $ / 700 000 $) le 14 juin dernier.

Pendant ce temps, Will Bitten est en train de devenir un AHLer au Minnesota. Bref, la transaction d’il y a un an ne passera fort probablement pas à l’histoire… sauf peut-être pour dire que le CH a acquis l’un des joueurs les plus fragiles ever!

PLUS DE NOUVELLES