L’ancien enseignant de Tom Wilson a été soumis au ballottage

Lorsque Jarome Iginla était un joueur de la LNH, il était l’un de mes favoris. J’adore le type de joueur qui peut marquer des buts, tout en étant physique. Ce n’est pas pour rien qu’Alex Ovechkin m’a séduit dès son entrée dans la grande ligue. Si je vais plus loin, des colosses « talentueux » comme Tom Wilson, ça m’interpelle également. D’ailleurs, le rôle qu’il joue en ce moment chez les Capitals appartenait jadis à Troy Brouwer, qui a quitté pour St.Louis en retour de TJ Oshie. Pendant son séjour à Washington, il a inscrit 18, 19, 25 et 21 buts. Aujourd’hui, après une saison à St.Louis et deux à Calgary, il a été soumis au ballottage…

Évidemment, sa mise au ballottage est dans le but de racheter son contrat. Un pacte que lui ont octroyé les Flames le 1er juillet 2016. Un pacte de quatre ans et 18 millions de dollars qui devait s’achever en 2020. Une chose où je demeure en harmonie avec Bergevin : les gros contrats comme Brouwer ou Lucic sont souvent ceux racheter deux ou trois ans plus tard. Andrew Shaw peut figurer là-dedans toutefois, Marc!

Cela dit, à la suite d’une saison qualifiée d’ordinaire (six buts et 22 points en 76 rencontres), Brouwer a été l’élu sélectionner afin de donner une marge de manoeuvre à la franchise, qui doit prolonger l’accord de Noah Hanifin, qui arrive fraîchement de la Caroline.

Voici en détail le rachat de Troy Brouwer :

Évidemment, les Flames de Calgary ont sans aucun doute tenté de transiger le joueur de 32 ans, mais sans succès, donc ils ont passé au plan B. Je demeure persuadé qu’une équipe aspirante se jettera sur Troy Brouwer, qui demeure tout un guerrier et tout un leader. Pourquoi ne pas l’amener à Montréal afin de servir de grand frère? Il me semble qu’il est le type de joueur qu’affectionne particulièrement Bergevin. Je dis ça de même, mais Brouwer est un ancien membre des Blackhawks de Chicago.

PLUS DE NOUVELLES