La suite : Joel Armia et Artturi Lehkonen auront besoin de contrats

Marc Bergevin a montré avoir énormément de courage, aujourd’hui, en déposant la deuxième offre hostile depuis le lock-out de 2012-2013. Même si Sebastian Aho n’aboutit pas à Montréal, ce qui n’est pas assuré, il aura montré sa volonté d’améliorer l’équipe. Qu’on le veuille ou non, lors des quelques derniers étés, il n’a pas eu peur de prendre d’énormes décisions qui allaient ultimement changer le visage de la franchise.

Par contre, envoyer une offre de presque 8,5 millions de dollars à un agent libre menotte quelque peu Marc Bergevin, bien qu’il soit en mesure de profiter du coussin estival de 8,15 millions de dollars.

Le Tricolore doit encore signer deux de ses propres agents libres avec restriction. Deux Finlandais, Joel Armia et Artturi Lehkonen.

Les deux attaquants s’avèrent essentiels au fonctionnement de cette équipe et nous ne savons toujours pas quel étiquette de prix est rattaché aux deux hommes. Selon toute vraisemblance, ce sera très serré, même en envoyant Karl Alzner et Dale Weise à Laval.

Ça ne dérange pas trop, sauf si le Canadien souhaite faire l’acquisition d’un défenseur gaucher et que c’est impossible dû aux circonstances entourant le contrat de Aho, Lehkonen et Armia.

Dans un autre ordre d’idées, je vous invite à consulter le texte de mon collègue Christian Matte à propos d’une éventuelle offre hostile envers Artturi Lehkonen, qui est apprécié partout dans la LNH et franchement sous-estimé aux yeux du marché de Montréal.

La situation est définitivement à suivre, dans les prochaines semaines.

N’oublions pas Charles Hudon… si le plan est de le ramener, bien évidemment. 

PLUS DE NOUVELLES