La retraite forcée guette Marc Methot

Les amateurs de sport de la région d’Ottawa auront l’occasion, aujourd’hui, d’entendre une nouvelle voix sur la station TSN 1200, pendant l’émission In the box, pilotée par Steve Lloyd. Le défenseur format géant Marc Methot effectuera ses débuts derrière le micro de la station comme co-animateur, le temps d’une journée.

C’est le premier pas vers l’après-carrière pour le vétéran de 14 saisons dans la LNH, lui qui se remet d’une blessure sérieuse au genou gauche, qui l’a limité à 9 rencontres en 2018-2019.

Il a traîné celle-ci pendant un bon moment, mais il a dû se résoudre en janvier dernier à se faire opérer et subir la transplantation d’un cartilage.

«C’est une opération qui était rendue nécessaire si je voulais avoir une bonne qualité de vie plus tard parce que je n’étais plus capable de rien faire, je ne pouvais même pas marcher.» – Marc Methot

Il se remet bien de cette chirurgie et il n’a pas fait une croix sur un retour au jeu, mais il est conscient qu’il pourrait être forcé à mettre fin à sa carrière professionnelle. Celui qui sera père pour une 2e fois est préparé à cette éventualité et c’est pourquoi il lorgne du côté des médias pour son après-carrière.

Quand on regarde vite sa fiche dans la LNH, on se rend compte qu’il n’a pas été chanceux. Il n’a jamais disputé une campagne complètement en santé (mais il est passé près de le faire lors de la saison écourtée en 2012-2013). Il a été blessé plus souvent qu’à son tour. On se rappellera, entre autres, du coup de bâton de Sidney Crosby qui lui avait coupé un bout de doigt.

Le défenseur originaire d’Ottawa a été un guerrier tout au long de son parcours chez les pros, un joueur extrêmement efficace dans sa zone. Il a eu la chance de jouer devant les siens pendant cinq ans, aux côtés d’Erik Karlsson.

Il ne lui manque, malheureusement, qu’une conquête de la Coupe Stanley à son palmarès.

PLUS DE NOUVELLES