Kirk Muller n’a jamais entraîné un match de séries de la LNH

Le Canadien vient d’annoncer la pire nouvelle possible : Claude Julien, pilote du CH depuis le 14 février 2017, a été hospitalisé en raison d’un malaise à la poitrine. Il est parti en ambulance durant la nuit et retournera fort probablement à la maison.

Je veux encore une fois lui souhaiter un prompt rétablissement. Il est dans nos pensées et le hockey devient soudainement extrêmement secondaire en ce moment.

Les Devils du New Jersey ont imité les Bruins et ont souhaité un prompt rétablissement à leur ancien coach. Et en français, en plus de ça.

D’ici là, c’est Kirk Muller qui prendra la barre du Canadien. Il sera donc l’entraîneur-chef par intérim (et non pas l’entraîneur associé) dès demain, 15 heures, en remplacement de Claude Julien.

Il sera le premier entraîneur unilingue anglophone à diriger le Canadien depuis Randy Cunneyworth. Mais Muller étant qui il est et la situation étant ce qu’elle est, personne ne va critiquer ce choix. Envoyer Dominique Ducharme dans de telles conditions n’aurait pas été idéal, disons.

Le défi sera grand pour Muller, qui devient soudainement un gars convoité et qui hérite de toutes les questions qui ont causé du stress à Claude Julien. La plus importante, c’est de savoir s’il changera ses trios suite à la défaite face aux Flyers hier soir.

Est-ce que les joueurs vont se regrouper pour acheter le plan de match de Muller et pour « honorer » Julien? On ose croire que oui. Que les gars vont travailler encore plus fort.

Que des gars comme Tomas Tatar, Max Domi ou Joel Armia vont récolter ne serait-ce qu’un point.

Mais ce qu’il faudra surtout tenir compte, c’est que Muller vient d’hériter de tout ça dans un contexte qu’il ne connaît pas.

Oui, il a déjà joué en séries – et il a même une Coupe Stanley sur son CV. Oui, il a déjà été entraîneur en chef dans la LNH. Oui, il a déjà fait les séries à titre d’assistant.

Mais il n’a jamais dirigé un seul match à la barre d’un club de la Ligue nationale de hockey en séries éliminatoires. Encore moins dans une bulle.

Lors de ses trois années à la barre des Hurricanes, de 2011 à 2014, il n’avait jamais réussi à mener les siens en séries. Cela avait d’ailleurs contribué à son départ.

Il sera fort probablement nerveux face à un groupe qui contient trois pilotes en chef (Alain Vigneault, Michel Therrien et Mike Yeo). Comment se débrouillera-t-il dans cette période émotive pour le Canadien?

On se souviendra d’ailleurs que Claude Julien était l’un des entraîneurs les plus expérimentés de la bulle.

Rappelons aussi que le CH tire de l’arrière 1-0 dans sa série. Il commence donc avec une prise contre lui.

À voir demain après-midi.

PLUS DE NOUVELLES