betgrw

Juraj Slakovsky est un modèle de référence pour les joueurs repêchés en 2022

En plus de Cole Caufield, j’ai vraiment hâte de voir un certain Juraj Slakovsky en action. Il a manqué beaucoup de matchs l’an dernier et c’est dommage parce qu’il est le premier choix au total de l’encan 2022 et les partisans auraient aimé le voir progresser.

Mais ça tombe bien, car aujourd’hui, il va jouer. Celui qui n’a pas joué le match Rouges contre Blancs d’hier affrontera les Devils. Pour l’occasion, il complètera un trio avec Alex Newhook et Josh Anderson. C’est le premier trio de l’équipe en vue du match de ce soir.

Évidemment, étant le choix le plus haut de l’encan 2022, Juraj Slafkovsky va toujours être dans les discussions du meilleur joueur de l’encan. Sa carrière est encore très jeune, mais jusqu’à maintenant, il n’est pas au sommet des listes de bien des gens. Mais c’est normal, le gars n’a même pas joué 40 matchs dans la grande ligue…

Et quand l’un des joueurs qui a été repêché deux rangs derrière lui y va d’un but de la sorte, c’est normal que les gens discutent…

Parlant de Cooley, ce but a fait ouvrir les yeux à bien des gens. Est-il un meilleur joueur que Slafkovksy? Est-ce que le Canadien regrette sa décision d’avoir pris le Slovaque au premier rang? La réponse à ces questions : non!

De toute façon, il est beaucoup trop tôt pour y répondre. Cooley n’a même pas joué un match de saison régulière dans la LNH ; on ne va commencer à le comparer à Connor McDavid, quand même. Le protégé d’André Tourigny, qui était justement de passage sur les ondes de BPM Sports aujourd’hui, n’est pas parfait.

Son coach est d’ailleurs le premier à le dire : avant son but, il a commis un revirement. Mais ça, personne n’en parle.

Il faut dire que Kent Hughes et la direction montréalaise connaissent les collèges américains comme le fond de leurs poches. Ils connaissent très bien Logan Cooley, donc, et s’ils voulaient le repêcher, ils l’auraient fait sans problème. Encore une fois – et Renaud Lavoie a tenu à le rappeler aux gens -, le CH voulait le meilleur joueur dans quatre ans, pas immédiatement, ni dans un an, ni dans deux ans.

Il y a plusieurs facteurs derrière la non-sélection de Logan Cooley et sa grandeur (quoiqu’aujourd’hui, cet aspect n’est plus aussi important qu’avant) est parmi ces raisons. Après tout, si on en veut au CH de ne pas avoir sélectionné Cooley, on doit en vouloir aux Devils, qui ont aussi passé par-dessus l’espoir. Le New Jersey, rappelons-le, aurait pris Juraj Slafkovsky s’il était disponible. Il a finalement décidé de se tourner vers un défenseur en Simon Nemec.

Lors du segment avec André Tourigny, Jason Pominville était également présent et il y est allé d’une déclaration qui m’a marqué. L’ancien joueur des Sabres croit que tous les joueurs de la cuvée 2022 veulent prouver qu’ils sont meilleurs que Slafkovsky puisqu’il est le premier choix au total. Ils se comparent parce que, contrairement à cette année avec Connor Bedard, qui était seul sur son trône, plusieurs d’entre eux avaient les arguments pour être des premiers choix au total.

En plus des fans et des médias qui comparent Slaf à tout le monde, voilà que les joueurs le font aussi. On n’est pas sorti du bois…

Chez les partisans, il y a comme la mauvaise mentalité que le premier choisi lors du repêchage DOIT impérativement être le meilleur joueur du repêchage. C’est vrai dans bien des cas. Je pense à Connor McDavid lors du repêchage de 2015, à Sidney Crosby au repêchage de 2005…

Mais Tourigny, sage comme il est, a dit : une équipe ne va pas nécessairement repêcher le meilleur joueur de la cuvée, mais le meilleur joueur selon les besoins de TON organisation. En gros, si ce joueur devient le meilleur joueur du draft, tant mieux, mais il ne faut pas s’attendre à ce que le premier joueur repêché devienne le meilleur. Il y aura toujours des surprises…

D’ailleurs, l’une de ces surprises serait justement dans l’organisation du Canadien. Il se dénomme Lane Hutson. Mathias Brunet croit que le défenseur est l’un de ceux qui deviendront meilleurs que le Slovaque.

Honnêtement, cela ne m’étonnerait pas, mais comparer deux positions est déjà très difficile, surtout lorsque les deux ont aucune expérience ou presque dans la LNH. En tout cas, on verra.

Attendons avant de jeter Slafkovsky sous l’autobus, donc, car aussi longtemps qu’il est un bon joueur pour le CH, Kent Hughes sera satisfait. En espérant que les partisans le seront aussi.

PLUS DE NOUVELLES