Julien BriseBois devra « briser » une partie de son équipe durant les prochains jours

Comme c’est souvent le cas dans la LNH – en raison du vieillissement des athlètes, oui, mais aussi du plafond salarial -, l’équipe qui a remporté la Coupe Stanley risque d’afficher une formation un peu dégarnie la saison suivante.

Le Lightning, qui a été bâti de main de maître par Julien BriseBois (et Steve Yzerman), devra obligatoirement laisser filer quelques joueurs importants avant le début de la prochaine campagne.

Le plafond salarial demeurera à 81,5 millions $ la saison prochaine et des décisions difficiles attendent Christian Dubé, François Legault et les restaurateurs Julien BriseBois et ses hommes.

Andrei Vasilevskiy touchera un salaire annuel moyen de 9,5 millions $, lui qui a gagné 3,5 millions $ par année lors de son dernier contrat.

Avec seulement 10 attaquants, 3 défenseurs et deux gardiens de but (NHL) sous contrat en vue de la prochaine saison, le Lightning se retrouve déjà avec une masse salariale de 76,17 millions. Bref, le DG de l’équipe devra trouver un moyen d’ajouter au moins 3 attaquants et 4 défenseurs à sa formation… avec seulement 5,33 millions $ de disponibles.

Il devra tout d’abord faire signer un nouveau contrat au jeune Mikhail Sergachev, qui sera admissible à l’autonomie avec restriction, mais pas à l’arbitrage au moins. Reste qu’il risque de coûter relativement cher… surtout qu’il pourrait être un candidat de choix pour une offre hostile (ce qui débalancerait toute l’échelle du Lightning).

Zach Bogosian, Kevin Shattenkirk, Luke Schenn, Jan Rutta et Pat Maroon seront tous admissibles à l’autonomie complète la semaine prochaine s’ils ne s’entendent pas avec la direction d’ici là.

Anthony Cirelli, Mitchell Stephens, Carter Verhaeghe et Erik Cernak seront RFA, eux.

Bref, le casse-tête sera difficile à compléter pour le DG des Bolts. Est-ce qu’Alex Barré-Boulet et Cal Foote seront appelés à graduer plus rapidement que prévu étant donné leur petit cap hit?

Peut-être…

Mais un ou deux joueurs (relativement importants) devront inévitablement partir.

Yanni Gourde et Tyler Johnson sont clairement ceux qui auraient le plus de chances de partir s’il n’y avait pas de plafond salarial dans le circuit Bettman. Ou s’il avait augmenté tel que prévu au départ…

Gourde et Johnson sont de bons joueurs, mais ils n’en donnent tout simplement pas pour leur argent/contrat au Lightning.

Alex Killorn et Ondrej Palat seront peut-être ceux qui seront sacrifiés en raison de leur valeur sur le marché.

Et il y a toujours le nom de Steven Stamkos qui revient dans les discussions. Si le Lightning a été capable de remporter la Coupe Stanley sans lui, pourquoi devrait-on le préférer à des gars qui ont aidé l’équipe à soulever le précieux trophée?

Il faut comprendre que Stamkos est le capitaine de l’équipe. Il est énormément respecté dans le vestiaire, chez les coachs et dans les bureaux administratifs.

Il a aussi décidé de signer à rabais à Tampa, là où les impôts sont moins élevés et le climat, splendide. Il lui reste quatre saisons à un salaire annuel moyen de 8,5 millions $ et il possède une clause de non-mouvement complète. Je ne vois sincèrement pas pourquoi il accepterait de la lever.

Hâte de voir quelles seront les solutions mises de l’avant par Julien BriseBois…

Espérant que notre DG sera à l’affût de celles-ci. Il y aura peut-être une bonne affaire à faire avec les Bolts au cours des prochains jours…

PLUS DE NOUVELLES