Joshua Roy : meilleur espoir du Canadien, selon Craig Button

Les attentes envers Joshua Roy n’ont jamais été aussi élevées que celles envers un choix top-10 au repêchage, tout simplement parce qu’il a été sélectionné en cinquième ronde. Les attentes étaient toutefois un peu plus grandes après avoir récolté 218 points en deux saisons avec le Phoenix de Sherbrooke.

Les gens savaient qu’il était bon, mais la plupart d’entre eux étaient excités à l’idée de le voir jouer dans la LNH. Ses premiers pas dans la LNH ont été assez positifs. Ses neuf points en 23 matchs lui ont permis de se tailler une place sur le troisième trio, ce qui est déjà pas mal pour un joueur de 20 ans.

Mais, encore là, beaucoup de gens le voient encore comme un futur excellent joueur sur le deuxième trio dans l’avenir, pas comme un rouage important de l’équipe sur la première ligne.

Craig Button de TSN voit toutefois les choses autrement.

De passage au balado The Sick Podcast, jeudi, il a déclaré que, selon lui, Joshua Roy est le meilleur espoir chez le Canadien.

Le meilleur. Rien de moins.

C’est toute une affirmation, alors que les Canadiens ont sélectionné un joueur au cinquième rang au total du dernier repêchage en David Reinbacher. En fait, Button voit non seulement Roy comme le meilleur espoir des Canadiens, il le voit aussi sur le premier trio de l’équipe dans l’avenir.

Voir Joshua Roy prendre la place de Juraj Slafkovsky ou Cole Caufield à l’aile du premier trio serait très surprenant, mais je comprends qu’il y a du potentiel dans son jeu.

Sauf que ce qui est complètement fou dans l’affirmation de Button, c’est qu’il pense que Roy pourrait faire ce que Wyatt Johnston fait à Dallas, mais pour les Canadiens.

Pour ceux qui ne sont pas familier avec le jeu de Johnston, on parle ici d’un attaquant de 21 ans, qui a récolté 11 points en 12 matchs depuis le début des séries éliminatoires. Il est déjà un rouage important dans une équipe qui aspire à la Coupe Stanley.

Button est si confiant de l’avenir de Joshua Roy, qu’il le place dans la même catégorie que David Reinbacher.

Lorsque Tony Marinaro lui a demandé lequel des espoirs parmi Joshua Roy, Filip Mesar, Oliver Kapanen, Owen Beck, Adam Engstrom et David Reinbacher il serait confortable d’échanger, il a seulement répondu qu’il ne serait pas confortable avec l’idée d’échanger Reinbacher ou Roy.

Cette idée est toutefois excellente de la part de Button. Joshua Roy possède un potentiel assez étrange. Il a les capacités pour atteindre les plus grands sommets, mais il pourrait tout autant rester un joueur de troisième trio.

Le fait que son avenir est aussi flou me rend sceptique à l’idée de l’envoyer dans une autre équipe, même si le retour est un bon joueur établi.

Joshua Roy a encore beaucoup de chemin à faire, mais ses débuts dans la LNH ont été agréablement positifs. Il devrait toutefois être capable de nous donner un plus grand échantillon de son jeu la saison prochaine, avec les Canadiens.

Vous pouvez écouter l’entièreté du Sick Podcast de jeudi, ici.

En rafale

– Intéressant pour Montréal.

– Le balayage passe mal.

– C’est lourd.

– Du renfort pour Boston.

PLUS DE NOUVELLES