Joshua Roy aurait perdu 25 livres depuis l’an dernier

Après n’avoir sélectionné aucun Québécois durant le repêchage 2020, le Canadien a refait le plein de joueurs issus de la Belle Province cette année, alors que trois d’entre eux ont été repêchés par la Sainte-Flanelle durant l’encan de 2021.

Il y en a toutefois un en particulier que plusieurs experts voient comme un potentiel vol : Joshua Roy. L’attaquant, natif de Saint-Georges-de-Beauce, n’a même pas encore 18 ans (il les aura le 6 août prochain), mais il possède un tir foudroyant et, s’il réussit à devenir un joueur plus complet, pourrait s’avérer être un espoir intéressant dans l’organisation du Canadien.

Mais pourquoi a-t-il glissé autant? En fait, selon Grant McCagg, les recruteurs le redoutaient en raison du fait qu’il semblait « lent et paresseux ». Or, tout ça s’expliquerait par un surpoids du jeune, et selon ce que McCagg a aussi appris, Roy a travaillé très fort et il a travaillé très dur.

Au final, il aurait perdu pas moins de 25 livres.

On voit donc que le Canadien met la main sur un gars qui n’a pas peur de travailler fort pour réussir. Il est bourré de talent, et s’il est prêt à mettre les efforts, il pourrait faire son petit bout de chemin dans l’organisation montréalaise.

Ça ne veut pas dire qu’il sera le sauveur de l’équipe ou même un attaquant top-6. Ça veut simplement dire qu’il a compris que seul le talent ne sera pas suffisant pour atteindre le circuit Bettman et qu’il est prêt à travailler pour y arriver.

Roy affirmait également hier que son passage avec les Sea Dogs ne l’avait pas vraiment aidé dans son développement. Il sentait que l’organisation ne lui permettait pas vraiment de travailler sur les aspects dont il avait besoin et que l’environnement n’était pas idéal. Or, depuis son arrivée avec le Phoenix de Sherbrooke, il sent qu’il s’améliore beaucoup plus et que l’organisation sherbrookoise le guide parfaitement dans son développement.

Est-ce que le déclic dans son travail acharné provient de ce changement de décor? C’est très possible.

On verra donc ce que Roy réussira à faire durant son cheminement dans l’organisation du Canadien.

PLUS DE NOUVELLES