John Klingberg était intéressé par le CH l’été dernier, et l’est encore aujourd’hui

Cet été, le Canadien était à la recherche d’un défenseur droitier après que Kent Hughes ait échangé Jeff Petry aux Penguins de Pittsburgh.

C’est notamment pour cette raison qu’on a entendu parler de la possibilité de voir John Klingberg débarquer à Montréal. Ce dernier se retrouvait libre comme l’air, mais a finalement décidé de signer un contrat d’une saison avec les Ducks afin de rehausser sa valeur.

On ne sait pas si le Canadien était intéressé à ses services, mais ce que l’on sait, par contre…

C’est que le principal intéressé, lui, a « fortement songé à se joindre au Tricolore à titre de joueur autonome », tel qu’on peut lire dans un article de La Presse. 

Il y a eu quelques facteurs qui m’ont fait pencher pour Anaheim. Mais j’avais beaucoup d’intérêt et j’en aurais si la chance se présente de nouveau. – John Klingberg

C’est en parlant avec Jordie Benn et Christian Folin qu’il a réalisé qu’il souhaitait peut-être signer avec le CH. Les deux gars ont joué à Montréal et lui ont vanté la ville comme il se devait…

Bref. Mais moi, ce que je retiens dans ses propos, c’est qu’il ne ferme pas la porte à une éventuelle signature à Montréal.

« Si la chance se présente de nouveau »…

C’est intéressant, dans l’optique où le défenseur sera encore joueur autonome au terme de la prochaine saison. Kent Hughes pourrait-il décider de faire un splash en le signant à long terme? Ce n’est pas fou. Surtout lorsqu’on considère que John Klingberg, bien…

C’est un droitier. Et on sait qu’il y a un manque de profondeur à cette position-là chez le CH. On parle beaucoup des insuccès du CH en avantage numérique récemment et certains croient que le club devrait tenter d’ajouter un quart-arrière à son powerplay… 

Est-ce que le défenseur des Ducks pourrait s’avérer comme une solution potentiel au problème actuel? Je vous pose la question. 

Comme le note Guillaume Lefrançois dans son billet, Klingberg a décidé de miser sur lui-même en acceptant une offre d’une seule saison, alors qu’il touche sept millions $ cette année. Les choses ne se passent pas trop trop bien pour lui par contre, lui qui totalise huit maigres points en 23 matchs sous ses nouvelles couleurs. Son différentiel de -18 n’est pas trop fameux non plus, on s’entend. 

S’il souhaite faire sauter la banque, il devra trouver le moyen de se ressaisir. Parce qu’en santé, John Klingberg… C’est tout un défenseur.

PLUS DE NOUVELLES