Joe Sakic a tenté d’échanger Justin Barron à plusieurs autres formations avant

Ça y est. Le jeune Justin Barron a donné ses premiers coups de patin dans l’uniforme du Canadien.

Mais un match ne doit pas servir à lui seul à dresser le véritable futur d’un joueur. Vous le savez aussi bien que moi.

Après l’excitation du départ, voilà que la prudence est de plus en plus de mise avec le futur de Justin Barron. De nombreux experts le voient jouer sur une troisième paire, et non dans la top quatre. Du moins, dans une bonne équipe…

Si ces experts ont raison – et la logique veut qu’ils aient raison -, on aurait donc échangé un attaquant de profondeur pour un défenseur de profondeur. Cependant, Barron est plus jeune que Lehkonen et il venait avec un choix au repêchage…

Hier matin, j’ai écrit que le calme dont a fait preuve Justin Barron dimanche soir au New Jersey me faisait penser au calme du jeune Carey Price à ses débuts professionnels. Plusieurs trouvaient le #31 nonchalant à l’époque… mais le temps aura prouvé qu’il s’agissait bien qu’une qualité (calme), et non d’un défaut (nonchalance).

J’en ai aussi discuté avec Georges Laraque quelques heures plus tard sur les ondes du 91,9 Sports.

Plusieurs m’ont lancé des roches en me disant à quel point Barron était exceptionnel… que Kent Hughes avait réalisé un vol en plein jour la semaine dernière!

Je veux bien croire que la transaction qui a amené Barron à Montréal en a été une très bonne pour le nouveau DG du Canadien, reste que je préfère tempérer mes attentes avec Barron. Tout comme avec Jordan Harris soit dit en passant…

Oui, plusieurs intervenants ont sorti durant les derniers jours pour dire qu’à leurs yeux, Joe Sakic avait payé cher pour mettre la main sur les services d’Artturi Lehkonen (qui pourra enfin disputer un premier match ce soir à Calgary, by the way). Et je suis d’accord avec eux!

Mais il y en a d’autres – notamment Philippe Cantin – qui ne croient pas que Barron sera aussi bon que ça parce que si c’était le cas, l’Avalanche ne l’aurait pas échangé contre Artturi Lehkonen (selon Cantin). Il a un point.

Est-ce que vous croyez que Barron sera un défenseur top quatre, vous? Avez-vous été impressionnés par les premiers coups de patin de Barron dimanche soir?

Alexandre Gascon a confié hier sur le site de Radio-Canada que selon ses sources, l’Avalanche magasinait depuis un bon moment déjà Justin Barron et son choix de deuxième tour. L’équipe n’a pas été en mesure de mettre la main sur les premiers targets sur sa liste… et Sakic a descendu jusqu’à Artturi Lehkonen.

« Le Colorado voulait échanger son choix de deuxième tour et Barron contre d’autres joueurs. Ils essayaient, ils essayaient. À un moment donné, ils se sont rendus à Lehkonen. Ils ont appelé en disant : Voici ce qu’on a. Ce n’est même pas Montréal qui l’a demandé. Hughes a dit : Go. » – Un recruteur de la LNH

Bref, Joe Sakic – qui avait encore de bons mots pour Barron hier en Floride – avait identifié Justin Barron et il cherchait à s’en départir pour améliorer son équipe en vue des séries. Je veux bien croire que la brigade défensive (autant actuelle que future) de l’Avalanche est loadée, surtout à droite… reste que si Barron était un futur récipiendaire du trophée Norris, Sakic n’aurait pas autant voulu s’en débarrasser, non? Ça me rappelle qu’Emil Heineman…

Ah, pis laissez donc faire!

À mon avis, Barron a encore plusieurs défauts/faiblesses à travailler et il sera effectivement un défenseur à cheval entre la deuxième et la troisième paire d’une bonne équipe de la LNH (à Montréal, je le souhaite). C’est une bonne chose…

Mais il ne faut pas s’attendre à ce que Barron puisse remplacer Jeff Petry, Shea Weber ou Ben Chiarot. Si ça arrive, tant mieux… mais les probabilités restent tout de même faibles. Barron sera selon moi un défenseur qui polarisera les opinions durant de nombreuses années, mais qui, au final, aidera le Canadien à remporter des matchs de hockey.

Quel est le plein potentiel du JEUNE Justin Barron? La patience et la modération des attentes sont de mise.

Prolongation

Eric Engels a confié que Justin Barron n’avait pas choisi son numéro (52). Le Canadien décerne de façon unilatérale des numéros aux jeunes joueurs (non-étoiles) qui arrivent avec l’équipe. Jordan Harris portera d’ailleurs le #54, lui.

Il y a tellement de numéros retirés à Montréal qu’on tombe vite dans les numéros élevés.

S’il avait eu le choix, Barron aurait aimé porter le #20, mais celui-ci est déjà pris par Chris Wideman actuellement.

Est-ce que Barron aura droit au #20 la saison prochaine? À entendre parler Renaud Lavoie, Chris Wideman est un défenseur exceptionnel qui doit demeurer à Montréal la saison prochaine, mais je ne suis pas aussi convaincu que Renaud sur celle-là. Y aura-t-il vraiment de la place pour Wideman en 2022-23?

We’ll see.

Bref, si vous êtes un fan fini de Barron, attendez un peu avant de vous acheter un chandail. Il pourrait vite devenir désuet. Le chandail, là, pas Barron…

PLUS DE NOUVELLES