Jesperi Kotkaniemi n’aide pas le Canadien à remporter des parties

Claude Julien s’est fait plusieurs ennemis il y a un an lorsqu’il a commencé à rayer Jesperi Kotkaniemi de son alignement.

Il s’est aussi attiré de nombreuses critiques lorsqu’il a envoyé le jeune Cale Fleury dans les estrades il y a un peu plus de deux semaines (et qu’il ne l’a jamais réintégré dans sa formation depuis).

Et hier, il a été la cible de plusieurs partisans frustrés, déçus ou tout simplement gagnés par l’incompréhension en laissant Kotkaniemi dans les estrades.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le coach veut tout faire pour gagner présentement. Il ne pense pas à développer les jeunes et il ne pense pas à la saison prochaine. Il ne voit que le prochain match dans ses jumelles, rien d’autre. Est-ce la bonne chose à faire? Je ne suis pas certain… mais c’est ce qu’il fait.

Or, le Canadien présente une bien meilleure fiche sans Jesperi Kotkaniemi dans l’alignement cette saison. C’est un fait.

Partant de là, on peut très bien comprendre le coach de laisser Kotkaniemi dans les estrades un soir où il ne peut pas se permettre de perdre et où il a déjà trois joueurs de centre offensif (Danault, Suzuki et Domi)… et Thompson sur la quatre.

Le CH vise encore les séries et il n’est pas en reconstruction. Il souhaite mettre les meilleurs éléments de l’équipe right now sur la patinoire. Il ne pense pas à long terme, il y aura un temps pour ça. Que ce soit bien clair…

Et il y a de fortes chances que Kotkaniemi et Fleury soient encore laissés de côté demain après-midi. Pourquoi changer une formule gagnante?

La vraie question est plutôt de savoir si la meilleure place pour le développement de Kotkaniemi et Fleury ne serait pas plutôt à Laval. Ça, c’est une question légitime. On a le droit de se la poser. Il faut se la poser.

Claude Julien est allé jusqu’à critiquer publiquement et ouvertement Kotkaniemi après la rencontre d’hier. Il est bien au fait des ennuis du jeune Finlandais.

« Ce n’est pas que Kotkaniemi n’est pas un bon joueur, mais il a de la difficulté » – Julien au sujet de Kotkaniemi

Julien avoue que la blessure subie par Kotkaniemi n’a pas aidé ce dernier et que ce n’est qu’une question de temps avant qu’il retrouve ses repères. Par contre, Kotkaniemi n’a que 8 points lors de ses 50 derniers matchs. Est-il vraiment dans une chaise lui permettant d’espérer connaître du succès présentement?

Le concept de compétition adéquate/significative expliqué par Martin Leclerc il y a quelques semaines prend tout son sens.

Alors la même question revient encore : Laval ou Montréal pour Kotkaniemi et Fleury?

Sachant que le Rocket est impliqué dans une superbe course aux séries et que le coach en bas est excellent pour développer la jeunesse, je ne vois pas pourquoi tant de gens rejettent l’option Laval aussi rapidement. Mike Bossy… Jean-Sébastien Giguère… Michel Godbout… tout le monde est unanime ou presque : Kotkaniemi aurait beaucoup à gagner en allant à Laval.

« Kotkaniemi est un joueur de centre. On l’a essayé quelques matchs, quelques présences à l’aile gauche cette année et ce n’est pas un ailier. Ça ne fonctionne pas à l’aile pour Kotkaniemi. Il faut qu’il joue au centre. S’il n’y a pas de place au centre, il ne peut pas jouer. » – Mike Bossy

Tout faire pour (encore) tenter de faire les séries se défend… laisser des jeunes dans les estrades pendant ce temps-là, moins. Pourquoi ne pas les envoyer à Laval, surtout qu’ils n’auraient pas à passer par le ballottage?

Quand le Canadien sera éliminé, tu décideras ensuite si tu juges bon de les ramener dans la LNH pour jouer au plus haut niveau ou si tu souhaites les garder à Laval pour vivre une vraie course aux séries (et je l’espère, de vraies séries).

Rater un match? OK. En rater plusieurs de suite comme Fleury présentement? Non! Les gars doivent jouer… peu importe où, ils doivent participer à des matchs.

À noter que les critiques envers Claude Julien et son utilisation des jeunes ne doivent pas être généralisées. Hier soir, Nick Suzuki a été l’un des attaquants les plus utilisés et il a contribué à la victoire des siens. Le coach ne croit tout simplement pas que Jesperi Kotkaniemi est rendu à pouvoir aider les siens à gagner des matchs importants.

PLUS DE NOUVELLES