Jean-Charles Lajoie traite la radio de « salope » et se dit fortement ébranlé

Bien de l’eau a coulé sous les ponts depuis le 23 mars dernier. C’était il y a un peu moins de trois mois et nous venions de sortir une nouvelle à savoir que des coupures venaient d’être effectuées au 91,9 Sports, que certains employés étaient inquiets pour l’avenir de la station et que quelques acheteurs potentiels gravitaient autour de la station. Ça m’avait valu de nombreuses insultes sur les réseaux sociaux (ça frôlait l’intimidation), autant de la part d’un animateur de la station que de plusieurs auditeurs. Je m’en souviens comme si c’était hier, car c’était la fête de mon fils et que j’avais dû quitter la table pour tenter de gérer ce lot d’insultes…

Je n’ai revu mon fils que le lendemain matin, alors que sa fête était passée.

Il y a dix jours, on a appris le départ de Michel Langevin. Le morning man sur 91,9 Sports retournera chez lui à Gatineau pour y animer une émission matinale, mais pas seulement axée sur le sport.

On a appris au cours des derniers mois que RNC Média, propriétaire du 91,9 Sports, s’était départi de ses stations régionales.

Jeudi soir dernier, j’ai osé encore une fois publier des infos qui ne plaisent pas toujours à tout le monde. C’est ma job de partager des infos alors je le fais.

L’intérêt de Québecor envers le monde de la radio pourrait aboutir sur une radio parlée 100 % sportive… Qui pourrait avoir des conséquences néfastes pour le 91,9 Sports.

Et ce matin, on a appris qu’Enrico Ciccone souhaitait faire le saut en politique.

Il y a une expression en anglais qui dit Don’t shoot the messenger. Elle s’applique ici.

Je ne souhaite pas le congédiement et le départ d’aucun employé du 91,9 Sports. J’y ai plusieurs amis.

Je n’ai pas congédié personne.

Je n’ai pas exigé d’importantes coupures.

Je n’ai fait que rapporter une nouvelle pour ensuite l’analyser. That’s it. Ne soyez pas fâché contre moi si cette nouvelle vous déçoit, vous fâche, vous attriste ou vous frustre.

Le monde de la radio est un monde difficile à rentabiliser… Un monde qui évolue constamment…

Et les récents moves de Québecor ne facilitent pas les choses pour les plus petits joueurs.

Où est-ce que je m’en vais avec tout ça?

Jean-Charles Lajoie a animé la dernière émission de sa saison vendredi dernier. Il vient de tomber en vacances jusqu’à la fin août.

Maudit que je n’ai pas d’aussi longues vacances que ça moi…

Il a tenu à remercier toute son équipe pour starter son show… Avant d’y aller d’un segment/édito intitulé la radio est une salope. C’était touchant… Et contrairement à ses dernières quotidiennes des années précédentes, JiC a laissé sous-entendre que l’avenir de la station était loin d’être assuré et que beaucoup d’incertitude planait au-dessus du 91,9.

Un achat? Une vente? Un changement de vocation? Une concurrence trop difficile à supporter?

Lajoie dit ne pas connaître l’avenir et se sentir fortement ébranlé. Il dit qu’il se sent comme à chaque dernière de saison, mais avec un petit quelque chose de plus pour plein de bonnes et surtout de mauvaises raisons.

Il avoue avoir plein de choses dont il ne peut pas parler à ce moment-ci, mais disons que ces choses-là ne doivent pas être très positives si l’on se fie au timbre de voix et aux mots choisis par l’animateur du 91,9. Ce dernier a souhaité remercier du fond du coeur chaque auditeur qu’il dit aimer profondément… Juste au cas.

Espérons que le 91,9 reviendra l’automne prochain avec un contenu aussi bon que celui auquel elle nous a habitués. Des employés et des fans/auditeurs le réclament.

Car on aimerait tous que ce speech de JiC n’ait été qu’une rafale de remerciements, rien de plus! Et ça, on aime ça!

 

PLUS DE NOUVELLES