Jayden Struble (six points en 20 matchs) estime avoir une très bonne saison

Avec une récolte de six points en 20 matchs cette saison, Jayden Struble connaît une campagne nettement en dessous des attentes.

L’espoir du Tricolore avait promis, au mois de septembre, que son impact offensif serait « très grand » pour la campagne qui s’amorçait. Visiblement, ce n’est pas le cas. Et pourtant, ça ne semble pas le déranger.

Interrogé par Anthony Martineau de TVA Sports, le choix de deuxième tour du Canadien en 2019 a affirmé encore se voir comme un joueur qui peut atteindre la LNH. Il juge aussi que malgré ce que ses statistiques peuvent démontrer, il connaît une « très bonne saison ».

L’an dernier, le défenseur gaucher a accumulé 12 points en 18 parties. Cette année, trois de ses points, donc la moitié, ont été récoltés lors du premier match du calendrier.

Jerry Keefe, l’entraîneur du programme de hockey de Northeastern, a toutefois décidé d’opter pour une approche plus défensive cette saison. Selon Jayden Struble, tout le monde est en mode adaptation.

« Nous avons une équipe qui préconise une approche beaucoup plus défensive que lors des années précédentes. Cette année, la consigne est « la défense en premier ». »

Regrette-t-il de ne pas pouvoir démontrer ses habiletés offensives davantage? Non, répond l’espoir de 20 ans. À son sens, la stratégie qu’emploi son club mène à des victoires, et c’est ça l’important.

D’autant plus que surtout pour un défenseur, ce n’est pas seulement de mettre la rondelle dans le fond du filet qui importe. Struble le sait.

« Les consignes plus défensives qu’on nous demande cette année nous font gagner des matchs et c’est ultimement ce qui compte. […] Je serai toujours d’avis que la production offensive d’un joueur ne doit pas être le premier critère d’évaluation. J’ai selon moi progressé dans plusieurs autres départements et je suis très satisfait de mon rendement global jusqu’ici. »

Son jeu de transition, sa première passe et ses décisions en sortie de territoire sont trois aspects qui se sont améliorés chez lui depuis sa sélection par le CH, en 2019.

Moins efficace offensivement mais amélioré ailleurs, Struble persiste et signe : il jouera un jour dans la cour des grands.

« Je sais que j’ai dit cet été que j’allais avoir l’impact que je voulais dans la LNH. Je le pense encore, peu importe ce qui se passe. »

PLUS DE NOUVELLES