betgrw

Instigateur : se priver d’Arber Xhekaj pendant 17 minutes n’est pas réaliste

Mercredi soir, tout le monde du hockey était en émoi devant Arber Xhekaj. Le shérif, qui revenait d’une blessure, n’a pas eu peur de se battre contre Ryan Reaves (Maple Leafs) dans un combat attendu.

Et il l’a gagné, démontrant ainsi sa valeur au sein de l’organisation.

Depuis ce temps-là, on parle de lui comme un gars qui a confirmé être l’un des meilleurs de sa profession et on parle du fait qu’il peut probablement choisir ses combats, maintenant.

Ses coéquipiers ont adoré le voir faire ça.

Mais Martin St-Louis n’avait pas le même discours. Hier, il a beau avoir vanté le courage du jeune homme et dit comprendre son geste, mais il a parlé du fait « qu’il ne blâmait pas » Xhekaj pour sa bataille.

C’est un discours différent de ce qu’on voit ailleurs. Pourquoi?

On sait que Martin St-Louis a dit qu’il ne pouvait pas lui dire quand se battre et quand il ne pas se battre parce qu’il n’a jamais fait ça, mais on sait aussi que Martin St-Louis aime le joueur de hockey. Il ne veut pas que WiFi sente le besoin de toujours se battre.

Le coach a aimé voir Xhekaj ne pas « chercher » à se battre avec Reaves, mais simplement répondre.

Mais je pense que ce qui a vraiment dérangé St-Louis, qui comprend pourquoi Xhekaj s’est battu et qui est sans doute fier de voir l’esprit de corps du Canadien, c’est de ne pas avoir eu Xhekaj pendant 17 minutes.

Après tout, même si Xhekaj n’a pas cherché la bataille, on peut penser que le goon des Maple Leafs savait qu’en frappant Kaiden Guhle dans un geste aux allures illégales et avec Xhekaj à proximité, il allait générer une bataille.

Il ne se doutait peut-être pas qu’il allait perdre le combat et donner du gaz au banc du CH, mais il devait savoir que c’est Arber qui allait lui sauter dessus, lui donnant ainsi le poids de porter la responsabilité d’instigateur du combat tant attendu.

Est-ce que Reaves a pensé un coup d’avance? A-t-il… joué aux échecs pendant que WiFi jouait aux dames, sur celle-là?

Dans les faits, comme l’a dit Renaud Lavoie ce matin sur les ondes de BPM Sports, il va falloir penser à changer la règle de l’instigateur. Avoir un deux minutes, un cinq minutes et un dix minutes (total de 17) n’est pas réaliste.

C’est sans doute pour ça que MSL n’était pas aussi heureux que les fans.

Qu’on se comprenne bien : St-Louis ne va pas empêcher son joueur de défendre ses coéquipiers. Ceci dit, c’est lui (et Stéphane Robidas) qui doit rouler son banc à cinq défenseurs après un combat du genre.

Avez-vous remarqué que le CH a moins bien joué quand les défenseurs étaient surchargés? Que les rondelles se rendaient moins souvent au filet adverse sans le shérif? #PasDeHasard

Les Leafs, eux, ont perdu un attaquant – de profondeur – pendant quelques minutes. C’est pas mal moins pire.

L’idée n’est pas de demander à Xhekaj de devenir un attaquant, évidemment. Ceci dit, tant que la règle de l’instigateur sera en place, perdre WiFi pendant 17 minutes doit rendre Martin St-Louis aussi nerveux que quelqu’un qui perd le WiFi chez lui pendant 17 minutes.

Xhekaj devra mieux choisir ses combats… et le combat que le CH devra mener, de son côté, c’est celui de faire comprendre à la LNH que la règle de l’instigateur doit être amendée. Les gars ne vont clairement pas arrêter de se défendre entre eux, t’sais.

Imaginez les commentaires contre Xhekaj s’il n’avait pas sauté sur Reaves hier…

PLUS DE NOUVELLES