Zach Hyman pourrait rejoindre les Oilers pour les huit prochaines années

Zach Hyman n’a jamais inscrit plus de 21 buts en une saison. Il n’a jamais dépassé les 41 points durant une campagne. Or, il est l’un des joueurs les plus courtisés sur le marché des joueurs actuellement.

La raison? L’impact d’un gars comme Hyman ne se limite pas à des points. Le gars n’a pas peur d’aller se salir les mains et il est un joueur qui joue avec énormément d’énergie.

À moins d’une énorme surprise, il ne sera pas de retour à Toronto l’an prochain. Il manque d’argent dans la Ville-Reine et même si on essaie de lui offrir un long contrat avec un peu moins d’argent, Hyman a des offres très intéressantes sur la table.

L’attaquant négocie d’ailleurs avec les Oilers depuis un certain moment, et il semblerait qu’il y a un contrat alléchant sur la table. On parle d’une offre de huit ans.

Comment est-ce possible? En gros, si jamais Hyman s’entend sur les modalités d’un tel contrat avec les Oilers (une équipe qui, rappelons-le, ne peut pas lui offrir un contrat de plus de sept ans), ce sont les Maple Leafs qui lui offriront le pacte.

L’attaquant apposera ensuite sa signature sur celui-ci et Kyle Dubas le transigera par la suite.

C’est le concept du « sign-and-trade », qui est surtout utilisé dans la NBA pour des raisons similaires (l’équipe d’origine du joueur peut le signer pour une plus longue durée et pour un plus gros pactole d’argent).

Hyman est un joueur très intéressant et il pourra faire sa place sur un top-6 sans problème, mais ce qui m’inquiète un brin, c’est que des joueurs comme lui finissent souvent par recevoir des contrats qui deviennent des boulets avec le temps.

C’est pourquoi j’ai grincé des dents en voyant la durée de huit ans.

Edmonton cherche des solutions présentement pour faire du dommage en séries. Oui, un gars comme Hyman peut (vraiment) aider à ce niveau, mais dans cinq ou six ans, il y a fort à parier que ce ne sera plus le cas.

Voyons voir ce qui se passera dans le dossier Zach Hyman cet été, mais la possibilité du « sign-and-trade » est bien réelle.

En rafale

– Un peu de perspective.

– Une troisième équipe en trois saisons pour Nate Schmidt?

– Le Rocket (et Jean-François Houle) débuteront leur saison face aux Baby Sens.

– À suivre.

– Évidemment.

PLUS DE NOUVELLES