Y a t-il de la place pour Desharnais ET Eller, à Montréal? | En rafale

Bonne fin d’après-midi la gang. J’espère que vous profitez de votre fin de semaine. Présentement, je change le poste entre le match des Jays contre mes Red Sox et le duel opposant les Hawks aux Blues.

J’adore le baseball et le hockey des séries, mais j’aimerais vous jaser un brin du CH, si vous le permettez. 

On vous le mentionne souvent depuis quelques mois, mais l’été 2016 en sera un très important pour Marc Bergevin. Le DG de la flanelle aura une vraie chance de mettre son étampe sur le visage du club.

On vous parle souvent du manque de punch offensif au sein du CH, et avec raison. Or, à moins que Carr et Andrighetto fassent des méchants pas vers l’avant, cette solution devra être trouvée à l’externe, soit via un échange ou par le marché des joueurs autonomes. Puisque nous ne sommes qu’à 2 mois et demi de cette saison folle, le boss doit tout d’abord décider quel type d’alignement il veut former pour la prochaine saison. Je me questionne nottament sur le troisième trio de l’équipe.

Ou, plus au point, est-ce que le CH peut conserver les services de David Desharnais et Lars Eller? Je ne crois pas, non.

Traditionnellement, les équipes de hockey sont dotées de 4 trios, soit deux trios offensifs, une troisième ligne « shutdown » et une quatrième ligne dite « d’énergie ». Cependant, dans la nouvelle LNH qui mise davantage sur la vitesse et le talent, certaines équipes, dont le CH, ont décidé de s’écarter de cette tradition. Plutôt que d’aligner des gros corps sans vrai talent, on aligne des joueurs rapides et talentueux qui peuvent profiter des troisièmes paires défensives adverses.

Durant le début de saison de tonnerre que connaissait le bleu-blanc-rouge à l’automne passé, la contribution du trio Desharnais-Weise-Fleischmann n’était pas à négliger. Ces trois là ne sont pas des joueurs de premier plan, mais ont su produire à un très beau rythme en évitant de trop souvent affronter les meilleurs éléments des autres clubs. Desharnais en particulier semblait avoir trouvé la bonne chaise dans l’organigramme de l’attaque. Dans un rôle de troisième centre, le Québécois était capable de se créer plus d’espace et profitait ainsi de sa belle vision du jeu.

 

Desharnais a également connu du succès en fin de saison alors qu’il jouait aux côtés d’Andrighetto et Byron. Comme troisième centre, Desharnais est certes un joueur utile.

Du côté de Lars Eller, on l’a essayé à l’aile, dans un rôle de top 6 et l’expérience ne fut pas concluante. Eller est gros, il est fort, il a un bon coup de patin, mais il n’a tout simplement pas la vision requise afin de produire régulièrement dans la LNH.

Le Danois a de la misère à repérer ses ailiers et lorsqu’il a une bonne chance de marquer, ne dégaine pas assez rapidement afin de prendre le gardien adverse par surprise. Cela dit, Lars Eller est un joueur très utile au Canadien. Il est un des meilleurs pour remporter des batailles le long des rampes. Il est fort dans le cycling game et fait en sorte que, lorsqu’il est sur la glace, le CH passe plus de temps en zone adverse que dans la sienne, à défendre. Il réussit cela en dépit de commencer plus souvent qu’autrement ses présences en zone défensive.

Lars Eller est un troisième centre. C’est coulé dans le béton. Il n’est pas un ailier non plus. Il joue vraiment mieux au poste de centre. À son âge, à ce stade-ci de sa carrière, il ne découvrira probablement pas la fameuse touche offensive requise pour devenir un marqueur de premier plan, et c’est tout à fait correct. Le #81 du CH est un excellent centre défensif offrant des minutes de qualité à Michel Therrien en étouffant les premiers centres adverses.

https://twitter.com/MTLDriveFor25/status/701964806551707649

Donc, qui choisir? Un troisième centre offensif, pouvant exploiter les lacunes adverses, ou un troisième centre plus traditionnel, physique et défensif? Cela dépend de Bergevin et de son « plan ».

Bergevin nous l’a déjà dit, il y a certains joueurs qui t’aident à accéder aux séries, et d’autres qui t’aident à passer au travers des séries. Si, comme Bergevin aime tant nous le répéter, le CH entreprend la prochaine saison avec le simple objectif d’accéder au bal printanier, on peut facilement voir Desharnais conserver son poste. Surtout que Michel Therrien l’aime beaucoup…

Si Bergevin et cie veulent réellement aspirer aux grands honneurs et faire un bout de chemin dans ces fameuses séries, je suis de l’opinion que Lars Eller se veut une meilleure option dans l’alignement que Desharnais. Lorsque le jeu se resserre, que les systèmes défensifs deviennent de plus en plus étanches et que la robustesse est de mise, Eller pourra t’en donner d’avantage que Desharnais. Il est plus difficile à affronter…

Ses chiffres ne feront rougir personne, mais plusieurs têtes de hockey semblent reconnaître son utilité.

Maintenant, tout cela dit, il y a un autre joueur qui, selon moi, vient brouiller les cartes…

Phillip Danault peut-il obtenir le poste de 3e C? 
Au moment d’écrire ces lignes, je n’ai pas assez vu jouer Phillip Danault pour vous dire de manière concrète qu’il est le candidat idéal pour ce poste, mais c’est tout à fait possible.

Sans être un géant, Danault fait quand même 6 pieds et pèse 200 lbs, selon les données officielles. Il a un bon sens du jeu et a démontré qu’il a du caractère alors qu’il est venu défendre son coéquipier Stefan Matteau en fin de saison. On jasera de Matteau une autre fois, la journée est belle jusqu’ici…

Danaul ne se laisse pas niaiser par Bishop non plus! #Haha

À 23 ans, il est plus jeune qu’Eller et Desharnais et a joué dans l’organisation des Blackhawks, voyant de très près évoluer des grands leaders comme Toews, Keith et Hossa. Il devra cependant démontrer un meilleur potentiel offensif, même s’il a connu des beaux flashs, en fin de saison. Ce n’est peut-être pas Charles Hudon qui doit être plus constant, mais Phil Danault…

Il est trop tôt pour se prononcer au sujet de Danault, mais il pourrait éventuellement faire en sorte que Bergevin puisse se départir de Eller ET Desharnais, libérant ainsi de la masse salariale.

On parle bien évidemment ici d’un scénario idéal (qui pourrait se concrétiser si le CH remporte la loterie), mais c’est peut-être ça, le plan de Marc Bergevin. 

Qu’en pensez-vous? 

En rafale 
– Dale Weise joue son premier match des séries en ce printemps 2016. #GoodForHim

– Steve Ott renoue également avec l’action, revenant d’une blessure. LIEN

– Les Flyers devront tenter de rivaliser avec l’intensité d’Alex Ovechkin. #Robuste 

Ovi et les Caps semblent en mission. J’aime ça. 

– Corey Crawford obtient finalement le respect qui lui revient. LIEN

– Ça ne se voit peut-êter pas au premier coup d’oeil, mais Brent Burns est un joueur très intelligent. LIEN

– Et, finalement, si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous suggère fortement de relire les textes que vous ont pondus mes collègues avant moi, aujourd’hui. LIEN 1, LIEN 2, LIEN 3, LIEN 4

PLUS DE NOUVELLES