William Nylander est le candidat logique pour une éventuelle transaction

Les spéculations commencent à tourner au sujet des Maple Leafs de Toronto et leur masse salariale monstrueuse. On s’y attendait et ce moment s’en vient plus tôt que tard puisque Zach Hyman est sur le point d’effectuer son retour. Avec un salaire de 2,25 millions de dollars, sans compter l’amour que Mike Babcook lui donne, Kyle Dubas se doit de sortir un joueur pour libérer de l’espace puisqu’il n’y a que quelques milles d’accessibles sous le plafond. À moins de ne garder aucun joueur extra avec le groupe…

Selon le SN590, une branche de Sportsnet, le choix le plus logique à sacrifier demeure William Nylander. Pas qu’il n’est pas bon, mais bien parce qu’il demeure le choix logique des gros salariés du club à quitter. Auston Matthews (11, 634 millions $), John Tavares (11 millions $) et Mitch Marner (10,893 millions $) gagnent trop cher pour bouger de Toronto et ils demeurent les trois joueurs que tu ne veux VRAIMENT pas sortir du groupe.

Donc, Nylander est le pion le plus « sage » que peut bouger Dubas. Le Suédois empoche un salaire moyen de 6 962 366 de dollars (jusqu’en 2024), ça demeure un contrat plus facile à échanger, d’autant plus que la relation entre les Leafs et lui s’est peut-être effritée un tantinet l’an dernier. Je vous rappelle que Nylander a signé sa prolongation de contrat très tardivement (1er décembre).

Hyman a 27 ans, il est un produit local et l’an dernier, il a récolté 41 points, dont 21 buts, en 71 parties. Il était utilisé à toutes les sauces par son entraîneur Babcook et celui-ci a certes bien hâte de diriger à nouveau Hyman. Bref, Dubas a du gros boulot devant lui puisqu’à ce temps-ci, les grosses transactions se font rares… beaucoup d’équipes ont peu d’espace pour manoeuvrer, mais si Dubas et un futur homologue négocient bien, les Leafs pourraient obtenir un retour de qualité.

On jase… le Canadien a-t-il les éléments pour danser avec les Leafs dans le but d’obtenir Nylander?

En rafale

– Nate Thompson est devenu indispensable pour le Canadien de Montréal, rien de moins.

– Jusqu’ici, Claude Julien exécute un travail grandiose derrière le banc.

– Cette équipe nous fera encore vivre de beaux moments, même si elle se battra pour la dernière place permettant d’accéder aux séries.

– Brad Marchand est une peste depuis longtemps.

– Philipp Kurashev a réussi à inscrire son premier but dans la Ligue américaine.

PLUS DE NOUVELLES