Voici pourquoi Marc Bergevin priorise la NCAA à la LCH

Vous le savez, je le sais, tout le monde le sait : le Canadien possède plusieurs choix en vue du prochain repêchage de la LNH. Avec la multitude de transactions qui ont été effectuées de la part de Marc Bergevin dans l’objectif d’accumuler des choix, le grad manitou du Canadien se retrouvera en position de force sur le plancher du repêchage.

Ceci dit, cela vient avec un inconvénient qui se situe au niveau des contrats. Parce que le Canadien n’a droit qu’à 50 contrats au sein de son organisation, il est clair que tous les joueurs repêchés ne pourront pas en obtenir un. C’est ce qui explique pourquoi, tel que souligné par mon collègue Jeff Drouin cet après-midi, plusieurs espoirs de la LCH qui sont issus du repêchage de 2018 ne seront pas retenus par l’équipe.

Pierre LeBrun s’est assis avec le DG du Canadien afin de discuter de la situation des espoirs et des contrats. La raison qui explique le fait que le DG laissera aller plusieurs espoirs vient du fait qu’ils sont issus de la LCH.

Est-ce du racisme envers les joueurs qui jouent au Canada? Pas du tout. En fait, c’est une question de logique puisque les joueurs de la LCH n’ont que deux ans pour signer un contrat, sans quoi ils doivent être repêchés de nouveau.

Les joueurs de la NCAA? Ils ont quatre ans avant l’autonomie. Cela laisse donc plus de temps au Canadien pour décider de leur sort. Avec le nombre d’espoirs au sein de l’équipe, il est normal de voir le DG prendre son temps pour décider des espoirs à garder.

Faut-il s’attendre à voir le DG choisir plus d’Américains et de joueurs de l’Europe lors du prochain repêchage? Logiquement, oui. Ce sera probablement le cas tant que le CH aura une banque d’espoir nombreuse et que le règlement ne changera pas pour les joueurs de la Ligue Canadienne de Hockey.

En rafale

– Voici ce qui explique le congédiement du jour à Ottawa.

– Ce sera long pour les Rangers.

– Le Phoenix de Sherbrooke est toujours au sommet de la LCH.

– Tout ne va pas mal à Detroit.

– Il se sent à la maison.

PLUS DE NOUVELLES