Alain Vigneault a envoyé une pointe à ses vedettes | Une chance que Michael Grabner est là… ou pas | En rafale

C’est maintenant au tour des Rangers de disputer une rencontre qu’ils ne peuvent pas se permettre de perdre (comme le Canadien lors du match numéro deux). Soit que les hommes d’Alain Vigneault auront un 2 de 3 à jouer après demain, soit ils devront remporter trois matchs consécutifs, ce qui n’est vraiment pas évident lors des séries éliminatoires.

Ça ne va pas bien offensivement pour les joueurs des Rangers. Au moment d’écrire ces lignes, il n’y a qu’un seul joueur qui a plus de deux points : Michael Grabner. Grabner a deux buts, dont un dans un filet désert… Donc autrement dit, cette attaque est en panne sèche, mais pas autant que celle des Blackhawks, toutefois.

statsrangers

Chris Kreider n’a toujours aucun point au compteur, lui qui a marqué 28 buts en saison régulière (premier buteur des siens). Dire qu’il était l’homme que tout le monde craignait avant que cette série s’amorce.

Le pilote de l’équipe a encensé le jeu de son quatrième trio, donc indirectement, il a ciblé ses trois autres trios… qui ne font pas la besogne actuellement.

Les meilleurs joueurs des Rangers devront être les meilleurs et devront être meilleurs que ceux du Canadien.

Jusqu’à présent, Alexander Radulov, Carey Price, Shea Weber, Tomas Plekanec, Alex Galchenyuk, Brendan Gallagher, Paul Byron, Phil Danault, Steve Ott et Artturi Lehkonen font tout un boulot colossal et permettent au Canadien de bien se positionner depuis le lancement de cette série.

Vigneault réussira-t-il à réveiller ses gros canons comme Rick Nash, J.T. Miller, Derek Stepan, Chris Kreider, Mika Zibanejad, Ryan McDonagh et Mats Zuccarello? À suivre, comme dirait l’autre.

En rafale
– Mathieu Darche a misé juste avec sa chronique : le vent peut tourner rapidement en séries éliminatoires.

– Zach Werenski est revenu au jeu hier, mais son parcours éliminatoire est finalement terminé.

– Les Rangers sont déterminés à changer les choses… L’entraînement du matin a été axé sur leur faiblesse actuelle.

Alain Vigneault prenait toute la place ce matin puisque ses joueurs semblaient amorphes. Ben voyons!

https://twitter.com/amandacstein/status/854009569055571968

PLUS DE NOUVELLES