Victoire du Rocket : Laval invaincu à ses 11 derniers matchs en temps réglementaire

À quelques jours du début de l’ère Cole Caufield à Laval, le Rocket disputait son premier match du week-end face au Heat de Stockton, au Centre Bell.

Paraît-il qu’il fait froid à l’amphithéâtre, malgré le beau temps qui nous permet de sortir en coton ouaté dans les rues de Montréal. 

Sur la glace, le Rocket ne prend pas de temps avant de s’inscrire à la marque. Laurent Dauphin trouve Brandon Baddock de l’autre côté de la patinoire, et celui-ci y va d’un tir parfait qui trompe la vigilance du gardien adverse.

C’est par la suite que les esprits s’échauffent pour la première fois du match. Yannick Veilleux et Alex Gallant jettent les gants – Veilleux respectait alors le code d’honneur et répondait de ses actes, un coup de genou qui a mis la fin à la saison de Martin Pospisil. Selon Anthony Marcotte, les deux hommes s’étaient longuement jasé à la ligne rouge durant l’échauffement. Le rendez-vous a visiblement été donné à ce moment.

Or, ce n’était pas le dernier combat de la soirée. Michael Pezzetta et Brandon Baddock jettent les gants en même temps après un coup douteux d’Alex Gallant aux dépens de Josh Brook. Un double combat! Un affronte Gallant, l’autre s’en prend à Koletrane Wilson. Ça brasse, mais la marque demeure la même.

Un vrai match du Vendredi Saint. 

Ça demeure 1 à 0, et c’est une bonne nouvelle pour Cayden Primeau. Le jeune gardien n’est pas testé souvent, mais il demeure alerte, répond lorsqu’il doit le faire et préserve son jeu blanc.

C’est finalement en troisième période que le Rocket marque enfin un autre but. Le travail acharné de Veilleux et Harvey-Pinard dans le coin de la patinoire et devant le filet finit par payer – Veilleux enfile l’aiguille et fait 2 à 0 Rocket.

Ryan Poehling fait dévier un tir vers un filet désert et la rencontre prend fin par la marque de 3 à 0. Le Rocket ne cesse de gagner et poursuit sur sa lancée, l’une des meilleures de l’histoire récente des clubs affiliés au Tricolore dans la Ligue américaine. Aucune défaite en temps réglementaire en 11 matchs, ça se célèbre.

En Rafale

– Les Raptors gagnent par 53 points contre les Warriors – leur plus grande avance ayant été de 61. [AlleyOop360]

– Luongo DG du Canada!

– Intéressant.

PLUS DE NOUVELLES