Une victoire qui « suggère certaines choses » pour le match de dimanche

Plusieurs partisans de l’Impact ont récemment exprimé leurs craintes et leur insatisfaction envers les récentes performances de l’équipe. Et c’était justifié! Le onze montréalaise n’avait inscrit que huit buts en huit rencontres avant son match d’hier soir…

L’IMFC n’avait marqué qu’un seul but lors de ses quatre derniers matchs.

Mais les hommes de Rémi Garde ont offert une superbe performance hier soir en Nouvelle-Angleterre. Une performance qui s’est conclue par une victoire de 3 à 0.

L’Impact a été impérial en première demie, mais c’est au deuxième engagement que les buts sont venus. Shamit Shome, qui prenait la place de Saphir Taider en milieu de terrain, a inscrit un but chanceux pour ouvrir la marque.

Anthony « SuperSub » Jackson-Hamel a ensuite trouvé le fond du filet à deux reprises pour clouer le bec (ou le cercueil, selon votre expression préférée) aux Revs. Tout ça en moins de 20 minutes passées sur le terrain…

L’Impact a donné 9-0 au chapitre des tirs cadrés.

Avec trois matchs en huit jours, Rémi Garde avait modifié quelque peu son alignement. Place aux jeunes et aux Canadiens!

Avec cette importante victoire sur la route, l’Impact occupe ce matin le deuxième rang de la Conférence de l’Est, une seule victoire derrière D.C. United.


(Crédit: MLS)

La suite

L’Impact a su offrir l’une de ses meilleures performances de la saison avec Nacho Piatti et Saphir Taider en dehors de la formation. C’est impressionnant!

Shamit Shome a été efficace, Clément Bahiya a su se trouver de l’espace et Anthony Jackson a été convaincant.

La grande question maintenant : On fait quoi pour dimanche après-midi au Stade Saputo (face au Fire de Chicago)?

Il m’apparaît évident que Jukka Raitala remplacera Victor Cabrera, trop hésitant par moments (en défense centrale). Bacary Sagna devrait aussi être à son poste.

Au milieu, enverra-t-on Shome sur le banc pour réintégrer Taider? Bonne question…

Est-ce que Nacho Piatti sera prêt à renouer avec l’action (devant ses partisans)? On peut espérer, mais…

Est-ce qu’Omar Browne jouera ses premières minutes?

Est-ce qu’Orji Okwonkwo sera à nouveau utilisé sur l’aile (il a bien fait hier)?

Préférera-t-on encore une fois Bahiya à Choinière et Novillo?

Mais surtout… Est-ce que Jackson prendra la place d’Urruti dès le coup d’envoi? Il a été bon hier, le Jackson.

Jackson a deux buts cette saison en 117 minutes. Urruti? Aucun en 655 minutes!

Évaluer l’option de remplacer l’Argentin par le Québécois est tout à fait normal (quoique Urruti gagne beaucoup d’argent).

À moins que le coach ait envie de modifier son système un petit peu et de jouer avec un 9 et demi ou un 10? #Urruti

L’Impact a offert deux de ses meilleures performances de la saison avec son alignement plus jeune et plus canadien. Pourquoi ne pas être tenté de pousser la chose jusqu’à son deuxième match local?

Les Montréalais ont disputé huit de leurs neuf premiers matchs sur la route. Ils seront de retour au Stade Saputo dimanche à 12h30. J’espère que nous serons nombreux à les supporter.

Problèmes avec les avions

L’Impact était censé voyager mardi, soit la veille du match. Cependant, leur vol commercial a été retardé… Puis annulé! Les joueurs ont passé cinq heures à l’aéroport avant de devoir rentrer chez eux.

Ils ont donc dû voler le jour du match, ce qui est loin d’être optimal. Et devinez quoi? Leur nouveau vol (nolisé) a aussi été retardé.

L’équipe n’a donc pas eu le temps de passer à l’hôtel une fois arrivé sur place. Elle est allée directement au terrain.

La plupart des gens diront que l’Impact n’a pas souffert de ces problèmes de voyagement – que l’équipe devrait toujours voyager les jours de match hehe -, mais Evan Bush n’est pas de cet avis. Le représentant de l’Impact à l’Association des joueurs croit que le match n’aurait jamais dû être disputé.

La demande d’annuler la rencontre a été déposée à la MLS, mais elle a été refusée.

Bush mentionne qu’il était dangereux pour les joueurs de disputer cette rencontre. Vous pouvez être d’accord ou non avec lui.

Samuel Piette, quant à lui, a pris ça avec un sourire. Disons qu’avec la victoire, le moral va toujours mieux…

À noter que la MLS limite le nombre de vols nolisés qu’une équipe peut prendre durant une saison, question de ne pas donner un avantage supplémentaire aux équipes riches (dans leur séduction auprès de certains joueurs).

Pourtant, la ligue laisse les équipes américaines avoir un énorme avantage avec les fameuses cartes vertes (green cards).

Mais j’ai comme l’impression qu’avantager les équipes américaines face aux équipes canadiennes ne dérange pas trop le commissaire…

PLUS DE NOUVELLES