Une prestation extraordinaire de Marc Bergevin à l’Antichambre

Marc Bergevin s’est promené pendant toute la journée, passant de TVA Sports à RDS, où il a livré des propos très intéressants et très clairs. On peut constater que cet homme est très passionné et qu’il peut se froisser lorsqu’on lui pose certaines questions. Lui-même a avoué que les questions au sujet des Québécois le rendaient furieux…

On ne peut pas être parfait, on ne peut pas tous les repêcher. On n’est pas pour prendre un joueur en deuxième ronde lorsqu’il est répertorié en quatrième ronde pour faire plaisir. – Marc Bergevin

Stéphane Leroux a été solide. Il a poussé des questions au sujet des Québécois et l’importance d’en avoir à travers l’organigramme.

Le DG montréalais a été très transparent en précisant qu’il demeure un passionné et que ça vient le chercher particulièrement lorsque des amateurs croient que le Tricolore ne veut pas repêcher de Québécois. Selon lui, et il a tout à fait raison, les gens ne comprennent pas toutes les facettes avec lesquelles un directeur général doit composer. C’est vrai. En quelque sorte, afin que les amateurs saisissent le boulot d’un dirigeant, il faut éduquer ceux-ci avec des émissions comme l’Antichambre.

Il a également cité que sur environ 30 Québécois l’an dernier, le Canadien arrivait au sommet pour l’équipe qui en contenait le plus.

L’un des exemples les plus « concrets » demeure la sélection de Cole Caufield au lieu d’opter pour un Québécois comme Jakob Pelletier. Le Canadien l’aimait beaucoup, mais pas de là à sacrifier un prodige comme Caufield, qui a glissé à la 15e position.

Leroux a amené l’exemple de Nathan Légaré, que le Canadien aurait pu sélectionner au 64e rang, mais Trevor Timmins et Bergevin se sont tournés vers Mattias Norlinder. L’histoire ne dit pas si Marc Bergevin a essayé de monter pour obtenir Légaré, mais il a souligné qu’il peut appeler un homologue et que celui-ci ne veut pas bouger parce que les choix offerts sont moins intéressants qu’un autre.

Néanmoins, Marc Bergevin a ramené Rafaël Harvey-Pinard dans les dents (en quelque sorte) de Stéphane Leroux. Je vous rappelle que le Canadien a échangé un choix dans le but de repêcher RHP. Un jeune homme de caractère qui trouvera certes une façon de jouer dans la Ligue nationale, selon Marc Bergevin.

À la fin de sa période de questions, le spécialiste junior a déposé ceci à Marc Bergevin :

Qu’est-ce que tu réponds à ça : Un dépisteur québécois qui travaille pour une autre équipe de la LNH m’a dit au dernier repêchage « j’essaie de drafter un Québécois et mon GM m’a répondu que le Canadien n’en prend même pas de Québécois, donc pourquoi en prendre. – Stéphane Leroux

Pour MB, ce n’est absolument pas vrai.

Bref, cette prestation de Marc Bergevin à l’Antichambre était tout simplement succulente!

En rafale

– On va vite revivre la nouvelle rivalité entre les Sharks et les Golden Knights.

– Mine de rien, le top-5 du repêchage 2018 joue dans la LNH… alors que Zadina tarde à faire taire les équipes qui l’ont ignoré!

– Surveillez Noah Dobson avec les Islanders cette saison… Il va vous épater!

– Rappel : il y aura un duel de frères à garder à l’oeil jeudi soir.

– Excellent billet d’Anthony Marcotte au sujet de la mission de Joël Bouchard.

PLUS DE NOUVELLES