Une offre hostile du Canadien est-elle envisageable ?

Avec tout l’espace sous la masse salariale dont le Canadien fera foi, cet été, plusieurs s’attendent à ce que Marc Bergevin dépense. Ce dernier a d’ailleurs confirmé en conférence de presse qu’il avait l’autorisation de mettre le pactole sur un joueur d’impact le 1er juillet prochain.

Ce n’est pas une surprise, mais c’est certainement une bonne nouvelle : il est désormais temps que le Canadien gagne.

Carey Price a d’ailleurs envoyé un message à peine caché à son DG, affirmant que sa fenêtre d’opportunité allait bientôt se fermer. 

Les options pour améliorer l’équipe sont nombreuses : la signature d’un agent libre sans restriction ou une transaction semble être les alternatives les plus plausibles. Ceci dit, une offre hostile fait encore chavirer les cœurs de plusieurs observateurs, et c’est compréhensible.

La cuvée 2019 des agents libres avec compensation regorge de très gros noms. Mitch Marner, Brayden Point, Mikko Rantanen, Patrik Laine ou encore Matthew Tkachuk.

Soyons clair : Rantanen et Tkachuk s’entendront sans aucun doute avec leur équipe respective. 

Ce sera cependant beaucoup plus difficile pour Marner et Point. 

Dans le cas des Leafs, leur marge de manœuvre sera presque nulle. Non seulement Marner demandera un salaire environnant 11M$ par saison, mais il ne faut pas oublier Kasperi Kapanen et Andreas Johnsson seront eux aussi agent libre avec restriction.

Ça va être compliqué pour les Leafs !
(Crédit:Youtube )

Et ils ne demanderont pas un salaire de pacotille. C’est donc dire que Kyle Dubas devra trouver une solution, en bougeant le contrat de Nylander et Marleau. S’il ne réussit pas à le faire, la situation va rapidement devenir incontrôlable. 

C’est exactement la même chose pour le Lightning. Brayden Point se verra octroyer une augmentation salariale conséquente. Le DG des Bolts se verra donc obligé de bouger des contrats pour garder Point.

Marc Bergevin a tous les outils pour tenter le coup. Le DG du Tricolore a avancé qu’il allait étudier cette option, mais que rien ne pouvait garantir qu’il allait le faire.

Alors, une offre hostile est évidemment envisageable. Mais Marc Bergevin succombera-t-il à la tentation ? Connaissant son historique, rien n’est moins sûr.

Il ne semble pas prêt à donner autant de choix au repêchage, ce qui est en soi compréhensible. Cependant, et connaissant la situation dans laquelle le CH se trouve, une offre hostile est la route la plus rapide pour mettre la main sur un joueur de grand talent, et gagner, par le fait même.

En rafale

– Aura-t-on droit à une surprise ?

– Le Rocket est en action, ce soir.

– Ce sera intéressant de voir ce qu’il se passera dans ce dossier…

– J’ai hâte !

PLUS DE NOUVELLES