Une logique mathématique envoie Erik Karlsson à Montréal

Le marché des joueurs autonomes s’ouvrira dans moins d’un mois dans la LNH.

Les joueurs autonomes sans restriction auront le droit de rencontrer et de se laisser courtiser par d’autres équipes à partir du 23 juin, soit dans moins de trois semaines.

Si l’on se fie au plus récent tweet d’Erik Karlsson (et qu’on lit entre les lignes), ce dernier a pris une décision. Il ne reviendra pas à San Jose.

Or, de bonnes sources m’ont confié qu’Erik Karlsson avait trouvé un moyen de faire savoir à Eugene Melnyk et Pierre Dorion qu’il aimerait bien revenir à Ottawa l’an prochain, et ce, pour des raisons familiales/personnelles. Malgré les difficultés qui affligent l’équipe ottavienne…

Par contre, les Sens n’auraient aucun intérêt à ramener leur ancien capitaine. Pas pour l’instant, du moins.

Pourquoi? Je ne le sais pas… Mais il ne faut pas toujours chercher à trouver de la logique derrière les moves du duo Melnyk – Dorion.

Les Sénateurs sont clairement en reconstruction. Offrir plusieurs millions $ sur plusieurs saisons à un vétéran défenseur qui accumule les blessures pourrait en effet être vu comme une décision discutable. Surtout après avoir décidé d’embaucher un entraîneur aussi vert (et bon marché?) que D.J. Smith. Mais je ne fais que réfléchir à voix haute ici…

Parce que d’un autre côté, il faut avouer que le retour de Karlsson aurait excité plusieurs partisans. Ça aurait été tout un move marketing.

Comme Patrick Roy, en fait…

Mais bon… les Sens auraient décidé pour une Xe fois d’emprunter un choix impopulaire.

J’ai demandé à ma source si le Canadien pourrait être une option pour Karlsson et elle m’a répondu qu’en théorie, oui (puisque Karlsson et sa famille aimeraient se rapprocher d’Ottawa), mais qu’en pratique, ce serait difficile.

First, il y a une limite entre vouloir déménager dans une destination X… et vouloir déménager à 220 km de cette même destination.

Second, Marc Bergevin serait-il prêt à offrir un pont d’or à Karlsson? Il a déjà deux défenseurs droitiers importants et vieillissants (Weber et Petry) et Karlsson accumule les blessures en prenant de l’âge. Bergevin voudrait-il vraiment échanger Petry en retour d’un défenseur gaucher? Karlsson ou Petry pourrait-il jouer à gauche? Rien n’est moins certain…

Third, ma source s’est fait dire que le clan Karlsson était prêt à jouer pour une ville à une ou deux heures d’avion d’Ottawa – et à moins de 10 heures d’auto, tout particulièrement une équipe située dans la région new-yorkaise. La conjointe de Karlsson pourrait donc facilement, en jet privé notamment, se rendre à Ottawa lorsque son mari sera sur la route. Ils ont en masse d’argent pour se payer ça…

Bref, il y a beaucoup plus de chances de voir Karlsson aboutir à New York qu’à Montréal (même si Martin McGuire aimerait bien voir ce scénario se produire). Avec les Rangers?

Chose certaine, Karlsson est un gars de famille… qui est prêt à accepter plus d’impôts, une pression journalistique/partisane et un climat souvent désagréable pour que les siens soient plus heureux. C’est tout en son honneur.

Pour l’instant, le clan Karlsson n’a pas le droit de discuter avec d’autres équipes que les Sharks (à moins que les Sharks lui en donnent la permission). Mais ça ne l’empêche pas de réfléchir et de faire passer un ou deux messages à gauche et à droite…

À noter que Matt Duchene aimerait lui aussi revenir à Ottawa question de se rapprocher de sa famille en Ontario. On raconte qu’il allait rejoindre ses parents après les matchs du samedi lorsque l’équipe avait congé le dimanche.

Ses parents restent à moitié chemin entre Ottawa et Toronto… sauf qu’oubliez l’option de le voir atterrir avec les Maple Leafs. Ils n’ont pas de place pour lui.

Logiquement, Eugene Melnyk et Pierre Dorion devraient aussi dire non à Duchene.

Mais je vous l’ai dit d’entrée de jeu. Ce qui se passe à Ottawa n’est pas toujours logique…

Et rien ne nous empêche de rêver à Karlsson à Montréal. Ça ne coûte rien, rêver!

En rafale

– Certains partisans veulent faire savoir à Erik Karlsson qu’il serait le bienvenu à Montréal. Kovalev avait choisi Ottawa pour demeurer près de Montréal, ils aimeraient bien que Karlsson fasse l’inverse.

– J’imagine qu’Erik Karlsson a abaissé ses demandes depuis…

– Les Predators chercheraient à échanger Subban et Turris pour faire de la place au nouveau contrat de Josi.

– Profil intéressant…

– Ça, c’est quelque chose de très rare!

– Lisez entre les lignes…

À noter que Novillo pourrait tout de même se retrouver dans le 18 mercredi soir.

PLUS DE NOUVELLES