Une grosse annonce est peut-être à prévoir chez les Canucks d’ici 3 semaines

Mitch Marner, Brayden Point, Mikko Rantanen, Matthew Tkachuk, Patrik Laine sont tous dans le même panier : des RFA qui n’ont toujours pas décroché un nouvel accord avec leur club respectif. Brock Boeser demeure dans la même situation que ses homologues, mais du positif semble davantage palpable de ce côté-là. À la suite de sa prolongation de contrat, Jim Benning, le directeur général du club s’est montré positif quant à une entente entre le club et le clan Boeser.

Mine de rien, Boeser demeure l’une des pièces angulaires des Canucks, lui qui tient le rôle de premier ailier droit de la formation, devant J.T. Miller, qui devrait être le second violon à cette position. Boeser est l’un des trois joueurs, accompagné de son centre Elias Pettersson et Bo Horvat, a avoir dépassé le plateau des 25 buts chez les joueurs des Canucks. Ça démontre amplement la nature de son importance, sans pour autant étaler son Corsi. Benning est conscient de tout ça, il n’est pas fou à ce point. Puis, comme il l’a indiqué, sa priorité est de justement lui serrer la pince d’ici trois semaines (avant l’amorce du camp).

Tous les dossiers des agents libres avec restriction ne grouillent pas, mais dans ce cas-ci, à la suite d’une grosse greffe de joueurs non négligeables au groupe, Benning se concentre uniquement sur Boeser. Par contre, avec un peu plus de 5 millions de dollars sous le plafond salarial, Benning devra être très créatif pour que le futur salaire de Boeser cadre sur la masse. Disons que le contrat lourd de Loui Eriksson (6 millions $ en moyenne par saison jusqu’en 2022) fait très mal à la structure salariale, surtout qu’il devrait être employé sur le 4e trio de l’équipe.

Benning a également évoqué que Bo Horvat, lorsqu’il était dans la même situation que Boeser, a décroché son contrat à trois jours du camp d’entraînement. Il a raison, Horvat a signé son accord de 33 millions de dollars (6 ans), le 8 septembre 2017. Bref, le pacte de Boeser devrait ressembler à celui qu’on a octroyé à Bo Horvat. Du moins, logiquement.

Benning n’a qu’un million à « enlever » de sa masse, ce qui n’est donc pas si mal…

En rafale

– Peut-être, mais j’ai encore quelques doutes.

– Ça, c’est la meilleure description que j’ai vue de Derek.

– Mais quel fait d’armes, où Cody Bellinger en a perdu son pantalon.

PLUS DE NOUVELLES