Une drôle de chimie est en train de s’installer avec Malkin et Galchenyuk

Il n’y a pas que le camp d’entraînement du Canadien qui s’ouvrira demain. Celui des autres équipes de la LNH aussi.

Et comme c’est le cas à Brossard depuis quelques jours, les joueurs des autres formations ont pour la plupart tous commencé à chausser les patins ensemble au centre d’entraînement de leur équipe respective (de façon informelle, bien sûr).

Alex Galchenyuk est arrivé à Pittsburgh, lui qui en sera à une troisième équipe en trois saisons. Il a patiné avec ses nouveaux coéquipiers… et il a participé à la livraison des billets de saison aux abonnés.

Mais revenons aux choses (plus) sérieuses. Alex Galchenyuk devrait prendre la place de Phil Kessel aux côtés d’Evgeni Malkin. Et les deux hommes semblent déjà être en mode créons une chimie.

Galchenyuk parlait le russe lorsqu’il était jeune, mais il l’a oublié quelque peu au cours des années. Il aura certes l’occasion de le parler souvent avec Malkin à ses côtés.

Espérons que la chimie entre Galchenyuk et Malkin sera meilleure que celle entre le joueur de centre russe et Phil Kessel…

Puisqu’il est question de développer une chimie entre Malkin et Galchenyuk, une petite anecdote nous suggère que ça s’en vient.

Galchenyuk est arrivé à Pittsburgh avec seulement deux bâtons de hockey. J’imagine qu’il attend une nouvelle commande en vue de la saison qui débutera sous peu.

Or, Evgeni Malkin a essayé l’un des bâtons de Galchenyuk et il l’a tellement aimé qu’il lui a volé! Résultat : Galchenyuk n’a plus qu’un seul bâton. Espérons qu’il ne le brisera pas…

On peut les voir sur cette photo avec les bâtons en question.

(Crédit: Instagram (Alex Galchenyuk))

Malkin et Galchenyuk sont tous deux gauchers, mais l’un mesure 6’3 et l’autre, 6’1. Je ne pensais pas qu’ils jouaient avec des bâtons de même longueur.

À noter que Galchenyuk portera la #18 avec les Penguins. Jouer aux côtés d’un gars comme Malkin lui permettra certes de relancer sa carrière…

Sinon, je ne sais pas ce qui va pouvoir relancer Chucky!

En rafale

– Jake Gardiner a rejoint une longue liste de joueurs ne souhaitant pas jouer à Montréal.

– Plusieurs joueurs issus du hockey canadien occupent les premières places de ce ranking. À pareille date l’an dernier, le système américain avait le dessus (et ça s’est concrétisé au draft).

– Quoi? Victor Mete ne connaissait même pas Stéphane Richer!

– Surprise (not)! Les joueurs du Canadien pensent tous que l’équipe est  meilleure, qu’elle connaîtra une meilleure saison et qu’elle participera aux séries cette année.

– La saga Marner ne semble pas être sur le point de se terminer.

PLUS DE NOUVELLES