Un tournoi, une mini-saison et des séries pour l’Impact?

Alors que les journalistes sportifs montréalais n’y croyaient pas il y a une semaine – certains allaient même jusqu’à qualifier ce plan de bancal – voilà que les probabilités de voir la MLS tenir un tournoi à Orlando durant l’été ont augmenté d’un cran au cours des derniers jours. Assez pour que Vincent Destouches qualifie désormais le plan du circuit Garber d’intéressant.

Pourtant, le plan n’a pas vraiment changé depuis ses premiers tweets. Ses bases sont demeurées les mêmes et il serait toutefois prêt à être soumis aux joueurs (un peu comme c’est le cas présentement dans la LNH).

Le tournoi regrouperait toutes les équipes de la MLS dans la région d’Orlando.

Ces équipes seraient divisées en quatre groupes – trois de six équipes et un de huit équipes – et elles se disputeraient tout d’abord une ronde préliminaire (de cinq matchs). Ensuite, les deux premières équipes de chaque groupe passeraient à une phase éliminatoire.

Seattle, LAFC, Atlanta et Orlando seraient les quatre équipes favorites dans chaque pool. Toronto FC serait placé dans le groupe de huit équipes et Nashville, transféré dans un pool de l’Est de façon temporaire.

Le tournoi pourrait débuter à la fin du mois de juin ou au début du mois de juillet. On viserait le 3 juillet selon certaines sources.

Ce tournoi ne servirait pas à déterminer le champion de la MLS, mais plutôt à simplement offrir du soccer aux amateurs sous une forme excitante. Les rencontres seraient présentées à huis clos.

La MLS souhaiterait disputer une saison de 18 matchs durant l’automne, saison à laquelle les rencontres de la phase préliminaire du tournoi d’été pourraient compter. Cette option pourrait toutefois être bafouée facilement.

Tous les joueurs devront évidemment accepter des coupures salariales d’au moins 20 %.

Chaque équipe pourrait amener environ 45 personnes à Orlando, incluant les joueurs et le staff. La famille des joueurs devrait rester à l’extérieur de la bulle.

Les joueurs et le staff seraient testés à deux reprises avant de se rendre en Floride et ils seraient testés de façon régulière une fois sur place. Un joueur testé positif ne mettrait pas toute la compétition en danger tel que le suggérait Vincent Destouches la semaine dernière. Il serait isolé du reste du groupe et les personnes ayant été en contact avec lui seraient testées immédiatement.

Au niveau purement sportif, l’Impact serait toutefois désavantagé par une telle formule puisque ses joueurs n’ont même pas encore repris l’entraînement (et que l’un d’entre-eux s’est même fracturé le pied en courant dans les rues de Montréal).

Il y a fort à parier que si la situation ne change pas, l’Impact se rendra en Floride avant d’autres formations qui ont pu reprendre l’entraînement dans leur ville. Seulement six équipes de la MLS ne s’entraînent pas (de façon individuelle) à l’heure actuelle.

À noter que des matchs seraient disputés à 9h00, 20h et 22h30 durant ce tournoi floridien.

Toujours rien sur la Ligue des champions de la CONCACAF à laquelle participait l’IMFC avant la suspension des activités.

Est-ce que les joueurs approuveront ce plan? Même s’il ne fait pas l’unanimité, j’ai bien l’impression que l’argent parlera au final.

En rafale

– Fait divers!

– Carey Price a grandement aidé Cayden Primeau sans même lui avoir parlé beaucoup. [TSLH]

– Les équipes devraient repêcher davantage de défenseurs que d’attaquants avec leurs derniers choix. [TheAthletic]

– Un contrat à vie pour Mahomes?

– Yannick Veilleux mérite tout notre respect.

PLUS DE NOUVELLES