Un Québécois chez le Lightning pourrait plaire au CH

Avec la conclusion officielle de la convention collective et de l’entente du retour du hockey, nous avons aussi officiellement la confirmation que le plafond salarial ne va pas augmenter pendant un bon moment.

Au risque de se répéter, ça place certaines équipes dans une situation difficile, car elles ont misé sur une hausse constante de celui-ci pour conserver leur noyau.

La première équipe qui vient en tête, c’est le Lightning.

Au cours des dernières saisons, l’équipe a toujours su conserver ses meilleurs éléments. Steven Stamkos n’a pas testé sa valeur sur le marché des joueurs autonomes, alors que les Hedman, Vasilevskiy et Kucherov ont tous des pactes à long terme.

Mais avec une défensive à compléter et surtout, Anthony Cirelli qui aura droit à une superbe augmentation de salaire, le Lightning devra nécessairement transiger.

Parce que le club a déjà 15 joueurs sous contrat avec une marge d’un peu plus de cinq millions $ par saison.

Qui est le candidat idéal pour cela?

Plusieurs vont penser à Alex Killorn, parce que sa clause de non-échange complète va se transformer en une partielle. C’est un choix logique.

Matt Larkin penche plutôt vers Yanni Gourde, qui a traversé des moments difficiles en 2019-2020. L’attaquant n’a pas joué à la hauteur de son contrat d’un peu plus de cinq millions $ par saison, valide jusqu’en 2025. Son temps de jeu a diminué et sa production offensive aussi.

Oui, il a une clause de non-échange.

Mais un changement d’air pourrait lui être bénéfique. Se relancer au Québec, dans l’uniforme Bleu-Blanc-Rouge? C’est une avenue qui pourrait être très alléchante.

Et qui sait, peut-être qu’en obtenant Gourde, Marc Bergevin pourrait aller chercher un petit quelque chose de plus…

En rafale

– Le commissaire veut toujours jouer 82 matchs en 2020-2021.

– Ce serait logique.

– Retour vers le passé.

– Du changement à Dallas.

– Il faudra être prudent.

PLUS DE NOUVELLES