Un joueur des Broncos d’Humboldt bouge ses jambes pour la première fois depuis l’accident

L’accident d’autobus du 6 avril 2018 impliquant les Broncos d’Humdoldt a secoué la planète hockey – et le Canada en général. Le sujet a maintes fois été traité puisque des explications ont été exigées de la part du chauffeur d’autobus. Cela duré quelques mois, mais l’attention médiatique a quitté l’équipe un brin.

C’est donc dans un certain anonymat que les joueurs de l’équipe continuent leur réhabilitation. Parce que, en plus des 16 personnes qui ont perdu la vie, plusieurs joueurs (13, en fait) se sont trouvés paralysés à la suite de l’accident. C’est notamment le cas de Ryan Straschnitzki, qui n’a pas bougé ses jambes depuis avril 2018.

Ou n’avait pas, devrais-je dire.

Hier, il a obtenu une superbe nouvelle quand il a appris qu’il allait être en mesure d’effectuer des mouvements au bas du corps (pour reprendre une expression de hockey) pour la première fois en plus d’un an et demi. Wow.

Afin de s’aider à bouger ses jambes, Straschnitzki a fait appel à des médecins de la Thaïlande. Ces derniers lui ont implanté un stimulateur épidural dans la colonne vertébrale. Contrôlable grâce à une télécommande, l’homme est en mesure de recevoir une décharge électrique dans les jambes, ce qui a pour effet de stimuler cette partie du corps du joueur.

Et maintenant, il peut bouger ses jambes. Il est difficile de dire s’il pourra mettre du poids sur celles-ci, mais cela se veut un progrès de taille.

Il s’agit d’une magnifique nouvelle sur le plan humain. Souhaitons-lui le meilleur des rétablissements.

En rafale

– Alex Ovechkin est une machine.

– Devan Dubnyk va bien depuis quelques années.

– Daniel Brière croit au plan des Flyers.

– Le monde à l’envers à Toronto.

– Il y a de la place pour les petits joueurs dans la Ligue nationale.

– Un homme qui a de l’expérience à revendre.

– Le dossier de la gestion du temps de jeu n’est pas à prendre à la légère, dans la NBA.

PLUS DE NOUVELLES